AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tentative d'hameçonnage

Aller en bas 
AuteurMessage
Faëlia Edorta
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 34
Date d'inscription : 10/01/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 26 ans
Profession: Meilleure dresseuse de chiens de tout Arestim... ^^
Positionnement : Un peu perdu pour le moment...
MessageSujet: Tentative d'hameçonnage   Ven 16 Avr - 19:35

Assise à l’une des tables de l’auberge, Faëlia se remplissait le ventre en essayant de tenir une conduite digne en dépit de sa faim qui était grande. A sa décharge, il fallait reconnaître que un corps aussi puissant que le sien réclamait énormément de calories pour être rassasiés. Mais elle l’avait compris des que les olarils étaient entré dans la ville, ces dieux n’étaient assurément pas de leur niveau. Il suffisait de les regarder eux, leurs vêtements riches et savamment décorés, leurs habitations, leurs urbanisme défiant les lois de la gravité olariles… A côté d’eux, ils n’étaient que des incultes aux manières moindre. Pourtant, elle comme chacun des olarils, représentaient leur peuple, il était donc hors de question de se comporter comme de vulgaires animaux sans manières. De plus, elle était une Edorta, un membre de la famille légitime du pouvoir en Arestim. Elle se devait donc de faire doublement honneur aux olarils.

Tandis que Faëlia mangeait et buvait avec toute l’élégance qu’elle pouvait, elle observa Lysandre qui était en train de s’adresser au dieu qui les avaient si généreusement reçu…Faire une offrande à ce dernier, avec tout le respect qui lui était dû, voilà qui était une bonne idée de la part de leur chef. Le dieu sembla ravit, mais voilà que Armiguel osa s’interposer entre Lysandre et lui, et il osa même s’adresser au dieu avec un manque total de respect ? Faëlia crispa sa main sur sa cuillère, prête à bondir pour lui apprendre à respecter un dieu qui les accueillaient si volontiers, eux qui n’étaient rien ni personne hormis leurs fidèles. Mais elle s’abstint cependant, ne désirant pas saper l’autorité de Lysandre plus que ce que le malotru irrespectueux venait de faire. Mais dirigeant de la brigade ou non, il allait entendre parler de son inqualifiable acte de mépris envers le pouvoir que conférait le rôle de chef à Lysandre, la jeune femme se le promis intérieurement en avalant une bouchée de son plat tout en dévisageant avec dureté l’olaril indélicat.

Mais alors qu’elle attendait la suite des évènement en spectatrice silencieuse mais attentive qu’elle était, Faëlia vit La cousine de Lysandre se diriger vers elle afin de lui parler brièvement avant de finalement l’entraîner vers l’extérieur. La jeune femme s‘interrogea sur le pourquoi de cette sortie soudaine, mais en cas de soucis avec les olarils Lysandre savait pouvoir compter sur elle et sa grande force pour les défendre. Après tout, les dieux lui paraissait tellement… Fragile… Rassasiée, elle prit quelques instants pour digérer ce délicieux repas, puis elle quitta son siège en laissant les autres olarils terminer à leur tour leur repas. Elle s’étira longuement, puis empli d’une curiosité somme toute naturelle, Faëlia se dirigea vers les décorations finement ouvragé de l’auberge afin de les admirer plus en détail. Les olarils avaient de grands artistes, mais pourtant elle n’en avait encore jamais vu un seul fabriquer quelque chose d’aussi précis et complexe.. Les dieux avaient vraiment de grandes connaissances à leur faire découvrir encore… De manière fugace, elle se demanda si les dieux avaient des chiens… Si la réponse était oui, alors en dresser serait sûrement un travail intéressant…

(C'est un peu court, mais je suis un peu occupée là...) tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiriel Edorta
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 33
Date d'inscription : 06/10/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 26
Profession: Forgeron/maitre d'arme
Positionnement : Opposant
MessageSujet: Re: Tentative d'hameçonnage   Dim 18 Avr - 10:45

Kiriel était dans l'auberge et continué de se demander comment on pouvait se présenter ainsi devant les dieux c'était franchement un manque de respect. Après avoir tuer une olaril par pur mégalomanie sans jamais prendre ses responsabilités , elle se présentais devant les dieux tel une mendiante ,les gens devaient vraiment être endormis ou mou du bulbe pour ne pas réagir.

Les dieux eux ne seraient pas dupe et Lysandre finirait par commettre une autre erreur , c'était dans sa nature.
A ce moment ils verraient et prendrons la bonne décision. Dans leur grande sagesse ils choisiraient un nouveau guide pour le peuple Olaril un chef digne de ce nom qui mérite qu'on l'appelle chef , qui mérite qu'on la ou qu'on le suive , un chef inspirant le respect,un chef que l'on à envie de respecter à la face duquel on ne penserait pas à cracher à lui la figure.

Tout cela était surréaliste Kiriel avait même cru voir sa mère passer mais de toute manière la rumeur courait qu'elle marchait désormais main dans la main avec Lysandre. A croire que la vieillesse rendait sénile au point d'oublier qui était Lysandre. Du-coup comme il n'y a pas de fumé sans feux et que toute rumeur contient une par de vérité Kiriel préférait l'éviter pour l'instant il était trop énervé et toute rencontre aurait forcément mal finit .

Kiriel finit par apercevoir assise à une table dans un coin de l'auberge une figure familière
une parente qu'il n'avait plus vus depuis un nombre d'année incalculable que faisait-elle déjà ? De l'élevage ouais mais de quoi ? A oui des chiens.

Kiriel se souvint alors avec nostalgie de Filhakan qu'il avait été forcé de laisser de l'autre coté de la montagne, puisque les animaux ne pouvaient venir dans la terre des dieux. Ducoup Géralt et lui avaient été obligés de laisser leur animaux. Branwen la chienne de Geralt et Filhakan l'ancien compagnie à quatre patte de Kiriel tenait compagnie à une famille, une femme et ses deux enfants.

Kiriel fit une signe de la tête au autre en direction de cette parente qu'il n'avait pas vu depuis un long moment. "Venez allons lui parler il en ressortira peut être quelque chose d'intéressant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geralt Edorta
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 33
Date d'inscription : 08/01/2009

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 48 ans
Profession: chasseur/maitre d'arme
Positionnement :
MessageSujet: Re: Tentative d'hameçonnage   Mer 21 Avr - 0:10

Géralt se souvenait avec nostalgie de Branwen une chienne intrépide qui avait vieillit à ses coté et qu'il avait du laissé tout comme l'avait fait son filleul Kiriel avec Filhakan.

Pour Géralt cela avait été comme dire au revoir à un membre de la famille,des adieux douloureux qui s'étaient fait dans la tristesse et sans un certain déchirement. Puis ils étaient arrivé dans la ville des dieux.Une ville d'apparence enchanteresse la traversé avait été difficile,mais le voyage en valait la peine. Valenor son fils avait pleinement récupéré et Valéria elle avait retrouvée le sourire en retrouvant son frère , Arduinat elle avait retrouvée toute sa malice son petit air pétillant.

La terre des dieux quand à elle était vraiment magnifique rien avoir avec leur village qui ducoup lui semblait être un cloaque.Finalement il avait perdu leur village pour trouver quelque chose de plus grandiose encore.Mais Geralt était quelqu'un proche de la réalité et alors que beaucoup de soucis s'étaient évaporés d'autre se profilaient déjà dans sa tête.Mais il aurait bien le temps d'en discuter avec les autres plus tard.


Kiriel avait cru reconnaitre une autre Edorta et invita donc le petit groupe à aller la rejoindre
Géralt la reconnu il l'avait déjà croisée en rendant visite à Cyclae , la jeune femme n'était autre que la soeur de la défunte éleveuse de chevaux. Après que Kiriel ait fait une signe de la tête en direction de la jeune femme en disant

Geralt commença à le suivre en compagnie de sa femme Arduinat sa fille Valeria et son fils Valenor .Il répondit à Kiriel

"Oui et puis retrouver de la famille n'est jamais désagréable , nous sommes tous fraichement arrivé et trouvé des tête qui nous sont familière peut être d'un certain réconfort"

Geralt marchait derrière Kiriel et ses amis. C'est donc Kiriel qui arrivât le premier pour saluer leur parente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faëlia Edorta
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 34
Date d'inscription : 10/01/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 26 ans
Profession: Meilleure dresseuse de chiens de tout Arestim... ^^
Positionnement : Un peu perdu pour le moment...
MessageSujet: Re: Tentative d'hameçonnage   Lun 26 Avr - 14:01

Le pays des dieux était assez étrange en vérité… Faëlia l’imaginait autrement… Plus… Moins… Et en même temps, tout aussi… Les représentations de ce pays mythique s’étaient tellement bousculer dans son esprit depuis son enfance, que y mettre des mots serait en réalité des plus difficile. Mais ce à quoi elles ne s’attendait certes pas, c’était le fait que voir que les Dieux vivaient de manière aussi semblable à eux… Tout au moins, dans les grandes lignes d’après ce qu’elle avait pu en voir en si peu de temps. La jeune femme, toujours perdue dans sa contemplation de la magnificence des lieux, se dit alors qu’elle avait envie de découvrir cette ville. Pas maintenant, car il y avait un ordre de priorité à respecter et ce serait bi »n trop impoli envers les Dieux, que de partir ainsi à l’aventure sans se présenter officiellement… Mais plus tard, oui plus tard, elle irait parcourir cette ville qui paraissait s’étendre jusqu’au lointain horizon.

Il fallait tout d’abord trouver un endroit ou dormir, mais en voyant certains olarils monter à l’étage il semblait que le dieu tenant cette auberge les accueillerait généreusement. Puis une fois la situation clairement expliqué, il faudrait retourner chercher les autres membres du convoi avant qu’ils ne meurent soit de froid, soit de faim. Faëlia ne se sentait pas vraiment l’âme d’un chef, mais elle s’octroierait ce rôle si jamais cela s’imposait pour aller chercher les autres olarils perdu dans la tourmente glacée. Tout à ses pensée mélangée à son admiration pour le talent indéniable des Dieux, elle ne vit pas la petite troupe des olarils s’approcher d’elle. Il lui fallut attendre qu’ils pénètrent dans le champ de vision du coin de son œil gauche, pour que leurs présences ne la désenvoûte de la majesté des lieux. Faisant un quart de pas sur le côté, elle se détourna des superbe sculptures de l’auberge afin de faire face à ces olarils qui désiraient apparemment lui dire quelque mots.

En les détaillant, elle vit qu’il s’agissait de deux hommes, une femme et deux enfants… Une famille sans doute. Faëlia dévisagea tout ce petit monde tandis que le premier, le plus jeune, lui adressa ses salutations, et après un court instant de flottement elle les reconnut…

‘’Tu es le fils de Mithra, n’est-ce pas.. ?’’

Demanda-t-elle alors à Kiriel… Puis elle enchaîna sur l’autre jomme et la femme et ajouta :

‘’Et vous êtes Geralt et Arduinat… Le cousin de Laclaos et son épouse… Et ce sont vos enfants…’’

Acheva-t-elle, en désignant les deux petits olarils d’un subtile hochement de tête. Des Edorta, tout comme elle… Machinalement, la jeune femme leur sourit. Il faisaient des siens après tout, même si fondamentalement elle ne les fréquentaient pas tout a fait.

‘’Je suis contente que vous alliez bien… Kiriel, si tu recherche ta mère elle est sorti dehors, sans doute pour admirer cet cité au grand jour.’’

Un bon fils s’inquièterait du sort de sa mère, c’est pourquoi Faêlia se permis de lui tenir ce propos. La jeune femme attendit ensuite une réponse de la part de ses parents, considérant que ils n’étaient sans doute pas venu jusqu’à elle afin de simplement la contempler telle une déesse habitant cette cité divine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiriel Edorta
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 33
Date d'inscription : 06/10/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 26
Profession: Forgeron/maitre d'arme
Positionnement : Opposant
MessageSujet: Re: Tentative d'hameçonnage   Sam 1 Mai - 13:25

Kiriel se trouvait face à une grande et assez belle jeune femme , on retrouvait en elle certain traits de Cyclae ce qui ne manquât pas de le perturber.En effet la traversée n'avait pas suffit à effacer de se mémoire les événements tragique auxquels Kiriel avait assisté,il se réveillait assez fréquemment la nuit , à cause de cauchemars à propos de la mort de Cyclae , et ou de la de la destruction du village.

Kiriel c'était avancé et avait salué tout souriant sa cousine il était heureux de retrouvé de la famille surtout après avoir perdu son frère et avoir entendu les rumeurs circulant sur sa mère.

"Tu es le fils de Mithra, n’est-ce pas.. ?"

Kiriel répondit sur un ton ferme et amicale.

"En effet c'est bien moi je suis son second fils ,je me nomme Kiriel et tu dois être Faëlia la sœur cadette de Cyclae , elle nous manquera ,et nous manque à tous. Mais nous sommes en vie c'est le principale."

Puis Kiriel se tournât vers ses amis et les présentât

"Voici mon amie Katriona et mon ami Kylian."


Katriona et Kylian saluèrent Faëlia

"Je suis contente que vous alliez bien… Kiriel, si tu recherche ta mère elle est sorti dehors, sans doute pour admirer cet cité au grand jour."

Kiriel était heureux au fond de lui d'avoir retrouvé une parente dans cette cité retrouver de la famille comptait beaucoup pour lui .

Katriona et Kylian un peut en arrière discutaient ensemble

Kiriel adressa de nouveaux un sourire à Faëlia et d'une voix sur lui dit

"Je te remercie Faëlia, content également de voir que tu t'en tire pas mal. Quand à ma mère j'aurais bien le temps de la voir , non pas que l'envie m'en manque mais certaine rumeurs me forcent à laisser un peux de temps , je ne préférerais pas précipiter les choses donc j'irais lui parler plus tard .

Nous avons surement beaucoup de temps pour discuter cela nous permettra par la même occasion de nous reposer.Je pense que Geralt sera d'accord avec moi pur dire que nous aurons bien le temps de gambader plus tard."



Finalement Kiriel fit un geste comme pour inviter Faëlia à s'assoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geralt Edorta
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 33
Date d'inscription : 08/01/2009

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 48 ans
Profession: chasseur/maitre d'arme
Positionnement :
MessageSujet: Re: Tentative d'hameçonnage   Mar 4 Mai - 1:47

Geralt et Arduinat saluèrent Faëlia après que Kiriel ait fini de se présenter . C'était étrange et agréable à la fois de trouver une parente après avoir traversé tant de périple . Biensur la terre des dieux réserverait bien des surprises mais retrouvé une parente seulement maintenant dans la terre des dieux wow c'était vraiment surnaturel,le destin joue parfois de drôle de tour.

"Et vous êtes Geralt et Arduinat… Le cousin de Laclaos et son épouse… Et ce sont vos enfants…"

"Oui parfaitement Faëlia tu ressemble tant à Cyclae paix à son âme,que je me suis dit que cela ne pouvait être que toi.C'est fascinant de se retrouver que maintenant dans la terre des dieux après tout ces périples "

Géralt se tournât pour présenter ses enfants en premier il présentât
son ainé

Voici mon fils Valenor qui à 32 ans et qui fût garde au coté d'Eldar

Puis Geralt se tournât vers sa fille.

"Voici mon joyau ma fille Valéria qui à 14 ans, ma fille aidait ma femme à sa boutique .

Arduinât avec Valeria vendait les produits provenant de ma chasse.Le cataclysme qui détruit notre village fût vraiment la pire chose qui puisse nous arriver après la mort de ta sœur.



Geralt parlait d'un ton bourru et peut accommodant , c'était juste sa façon de parler lui ne se rendait pas compte que sa façon de parler pouvait paraitre agressive, il avait toujours parler comme ça et personne n'avait jamais trouvé rien à y redire.

Une fois que Geralt eu finit de présenter sa famille lui et les siens s'assirent comme Kiriel avait invité à le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faëlia Edorta
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 34
Date d'inscription : 10/01/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 26 ans
Profession: Meilleure dresseuse de chiens de tout Arestim... ^^
Positionnement : Un peu perdu pour le moment...
MessageSujet: Re: Tentative d'hameçonnage   Jeu 6 Mai - 11:55

D’un hochement de tête pensif accompagné d’un léger sourire mélancolique, Faëlia acquiesça au paroles de Kiriel et Geralt concernant sa sœur aînée. Il était vrai que elle lui manquait, à elle aussi, bien que la jeune femme n’en laissait presque jamais rien paraître. Ebn réponse à Geralt, elle dit :

‘’Les olarils ont tous énormément souffert ces derniers mois, ils ont dû supporter ce que nul autre olaril avant eux n’avait eu à subir. Certains ont perdu leur famille, que ce soit complètement où de manière partielle… Et nous voici désormais au royaume de Bakarne lui-même. Pour tous ces défunts, et pour les olarils qui nous attendent encore soit dans la Gerax, soit dans les ruines d’Arestim, nous devons désormais avancer et construire un avenir pour notre peuple….’’

Conclu la jeune femme, en désignant du regard l’adolescente de quatorze ans. Oui, il appartenait aux adultes qu’ils étaient, même si Faëlia était à peine entré dans cette âge depuis moins de quelques mois maintenant, d’assurer l’avenir des jeunes olarils tel que Valéria. Mais alors qu’elle allait continuer sur sa lancée, La plus ancienne des Hirune héla l’ensemble des olarils encore présent dans l’auberge. Elle les avertit d’une nouvelle absurde concernant Lysandre, et leur demanda de ne pas s’aventurer au dehors tandis qu’elle irait s’enquérir de la réalité de la situation. Le sang de Faëlia ne fit qu’un tour dans ses veines bouillantes…. Qui que soient ces dieux, il était absolument inconcevable qu’ils emprisonnent leur chef de la sorte… Les dieux n’avaient-ils donc aucun respect pour les fidèles de Bakarne.. ? Et pourquoi diable, était-ce la femme de son frère qui était partie discuter avec les responsables de cette étrange cité.. ? Dans la logique des choses, il revenait aux sage de suppléer à l’absence du chef des olarils et non pas à Mithra, toute femme de chef qu’elle fut. Tout ceci ne plu guère à la jolie rouquine, qui pourtant se retint de foncer elle-même à la prison ou Lysandre et Luminara étaient emprisonné.

‘Bon sang !’’

Lâcha-t-elle alors à défaut de mieux, en frappant la table de son poing et qui trembla légèrement sous la violence du choc. Tout dieux qu’ils étaient, ils n’avaient aucun droit de traiter des olarils de la sorte.

‘’Qu’est-ce donc que ces dieux, qui malmènent ainsi les enfants de Bakarne.. ?’’

Dit-elle encore, s’adressant ainsi à l’ensemble des personnes présente à cette table. Pas vraiment en colère, Faëlia était plutôt contrariée par cette nouvelle insensée. Son regard verdoyant se porta alors en direction des adultes du groupe, attendant visiblement une quelconque réponse et réaction de leur part suite à ces nouvelles incompréhensibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiriel Edorta
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 33
Date d'inscription : 06/10/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 26
Profession: Forgeron/maitre d'arme
Positionnement : Opposant
MessageSujet: Re: Tentative d'hameçonnage   Jeu 13 Mai - 23:25

Kiriel observait sa cousine , un jeune femme qui semblait endurcie sans doute l'avait elle été par la traversé qui fût particulièrement pénible , il fallait bien l'avouer.Sans compter le traumatisme causé par la destruction du village il fallait avoir des nerfs d'acier pour en ressortir indemne. Kiriel depuis les derniers événements était emplis d'un tas d'émotions différentes qu'il avait eux un peut de mal à gérer.Heureusement
Il était bien entouré, seul il serait devenu fou c'est certain.

‘’Les olarils ont tous énormément souffert ces derniers mois, ils ont dû supporter ce que nul autre olaril avant eux n’avait eu à subir. Certains ont perdu leur famille, que ce soit complètement où de manière partielle… Et nous voici désormais au royaume de Bakarne lui-même. Pour tous ces défunts, et pour les olarils qui nous attendent encore soit dans la Gerax, soit dans les ruines d’Arestim, nous devons désormais avancer et construire un avenir pour notre peuple….’’

Kiriel pris alors un air grave et enchaina sur un ton ferme et déterminé.

"Oui notre peuple à souffert et pour une fois la cause n'était pas ce fléaux ,nommé Lysandre. J'espère sincèrement que les dieux lui offrirons un châtiment à la hauteurs des souffrances qu'elle à infligée à notre peuple.Comment peut on prétendre aimer son peuple et le traiter ainsi ! Cette femme n'est intéressée que par une chose: le pouvoir, c'est bien dommage, elle ferait mieux de soucier de son peuple.Une personne qui n'a cure de son peuple ne mérite pas de gouverner."

Et nous voici désormais au royaume de Bakarne lui-même. Pour tous ces défunts, et pour les olarils qui nous attendent encore soit dans la Gerax, soit dans les ruines d’Arestim, nous devons désormais avancer et construire un avenir pour notre peuple….’’

Kiriel se leva alors que sa cousine venait de finir de parler et d'un ton solennel et sincère dit

Avancer, reconstruire et vivre pleinement chaque jour est le plus grand hommage que nous puissions rendre à la mémoire de ceux et celle qui sont mort .
Je me souviendrais toujours de ce jour funeste ou notre village fut détruit mais savoir que les dieux m'ont donnés la chance de survivre , ça plus les reste c'est ce qui me permet de tenir .Vivant nous pouvons les honorer alors que mort..."


En attendant la réponse des autres Kiriel c'était resservît à boire.

Soudain Sorastra Hirune héla l’ensemble des olarils encore présent dans l’auberge. Elle les avertit d’une nouvelle Tout à fait réconfortante la première depuis bien longtemps cela concernait Lysandre.Sorastra leur demanda de ne pas s’aventurer au dehors tandis qu’elle irait s’enquérir de la réalité de la situation. Le sang de Kiriel ne fit qu’un tour dans ses veines bouillantes….Leurs dieux avait vu juste , en emprisonnant Lysandre de la sorte… Les dieux avaient donc finalement du respect pour les fidèles de Bakarne , plus que du respect ils avaient entendu leur prières ...

"Notre peuple est enfin libre, Lysandre emprisonnée par les dieux nous n'avons plus à rien craindre venant de ce cancrelat les dieux soient bénis!!!"

S'exclama Kiriel en tapant des poing sur la table alors que ses compagnons applaudissaient en entendant la nouvelle et criaient leur joie.


Dernière édition par Kiriel Edorta le Dim 25 Juil - 3:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geralt Edorta
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 33
Date d'inscription : 08/01/2009

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 48 ans
Profession: chasseur/maitre d'arme
Positionnement :
MessageSujet: Re: Tentative d'hameçonnage   Dim 16 Mai - 23:08

Geralt était resté silencieux , il écoutait attentivement les propos de chacun tout en s'occupant de sa fille Valéria .Geralt avait toujours été comme ça il écoutait les autres deviser puis après écouté et analysé il donnais son avis surement une déformation professionnelle.

Geralt se retournât donc pour se retrouver face à ses interlocuteurs laissant sa femme s'occuper de Valeria.


"Je suis d'accord avec toi Kiriel jamais Lysandre n'aurait du accéder au rôle de chef c'est certain. Elle n'est tout simplement pas faite pour ça.Ce n'est donc pas Lysandre qui est en tord selon moi mais plutôt ceux qui l'on mis à la tête de notre peuple.Je nincrimeen rien ton père je sais quel homme bon il était. J'incrimine plutôt ceux qui on eouvré pour qu'il choisisse Lysandre voila tout.

Lysandre n'est pas exempt de défaut loin de la.Mais s'il elle n'avait pas été nommée chef elle n'aurait pas causée autant de malheur."


Et alors qu'il terminait Sorastra prénétra avec fracas dans Elle les avertit d’une nouvelle qui concernait Lysandre.Sorastra leur demanda de ne pas s’aventurer au dehors tandis qu’elle irait s’enquérir de la réalité de la situation.Geralt lui s'en moquait de Lysandre cela faisait depuis qu'il ne la considérait plus comme leur chef, elle en avait le nom mais pas l'étoffe.

"Notre peuple est enfin libre, Lysandre emprisonnée par les dieux nous n'avons plus à rien craindre venant de ce cancrelat les dieux soient bénis!!!"


"Cela fait un moment Kiriel que nous suivons notre propre route , nous étions libre bien avant que Lysandre ne soit emprisonnée cependant sont arrestation est une bonne chose elle permettra à ceux qui hésitaient de prendre de l'assurance et de ne plus hésiter.Pour ma part je me dit pourquoi ne pas quitter les lieux après tout si Lysandre c'est fait arrêter par les dieux ils devaient avoir de bonne raison.Ducoup je me demande si nous devrions vraiment rester "



Geralt patientât tout en buvant son hydromel


Dernière édition par Geralt Edorta le Dim 25 Juil - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faëlia Edorta
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 34
Date d'inscription : 10/01/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 26 ans
Profession: Meilleure dresseuse de chiens de tout Arestim... ^^
Positionnement : Un peu perdu pour le moment...
MessageSujet: Re: Tentative d'hameçonnage   Mer 2 Juin - 10:19

(Désolée du retard, mais la vie, tout ça…) study

Dans un mouvement vif, Faëlia se leva de sa chaise qui recula de quelques centimètres sous l’impulsion et elle plaqua violemment ses deux mains à plat sur la table avec fureur, en jetant un regard sévère et foudroyant à Kiriel et Geralt qui osaient ainsi déblatérer de manière malsaine sur Lysandre. Puis, presque aussitôt la jeune femme se calma et, tandis qu’elle s’installa à nouveau sur sa chaise, son regard passa de la colère à un calme des plus étrange. Faëlia s’adossa contre le dossier de son siège, croisa ses jambes et dans un soupir, fit de même avec ses bras, prenant ainsi une position indiquant une réflexion certaine. Visiblement, le fait d’avoir traversé la Gerax n’avait pas apaisé les tensions entres ceux qui étaient pour Lysandre et ceux qui s’opposaient à elle. Bien que la rouquine comprenait les points de vues similaire de ses parents autour de cette table, elle ne pouvait approuver de tels propos en cet instant présent… Ce n’était ni l’heure, ni le lieu pour cela.

Ayant retrouvé un certain apaisement, Faëlia darda à nouveau son regard sur les deux hommes qui profitaient lâchement de la position de faiblesse de leur chef pour esquisser une ébauche de coup d’état et leur dit d’une voix posé, sans aucune animosité :

‘’Je comprends vos paroles… Même si je pense que accuser Lysandre de tous nos maux comme vous le faite n’est pas digne d’un olaril éclairé, que dis-je, d’un Edorta, Je suis entièrement de votre avis concernant le fait qu’elle n’aurait jamais du devenir notre chef. Mais reprenez-vous, nous sommes de la noble famille des Edorta, celle qui est à l’origine des chefs originels et en tant que tel, nous ne devons pas nous rabaisser au niveau de l’olaril moyen, nous devons être exemplaire et ne pas laisser nos sentiments prendre le pas sur la raison… Si Laclaos, mon frère vous entendait, ils aurait honte de constater que des Edorta oublient ce qu’ils représentent.’’


Faëlia marqua ensuite un temps d’arrêt, laissant les deux hommes méditer sur ses paroles. Elle savait qu’elle pouvait se permettre de parler de la sorte avec son neveu, mais pas avec un aîné tel que Geralt. C’est pourquoi, la jeune femme avait pensé à utiliser le prénom de son frère, le précédent chef des olarils, le noble et respecté Laclaos Edorta. Faëlia doutait que Geralt ou même Kiriel, oseraient renier son frère mais si cela était, elle le prendrait comme une insulte envers ce dernier et leur rappelleraient vivement tous le respect dû à son frère. Un soupir fusa ensuite de ses lèvres closes, puis elle reprit la parole…

‘’La direction d’Arestim et du peuple Olaril aurait dû revenir à un Edorta, c’est un fait certain. Mais quoi que nous en pensions, Laclaos a choisi Lysandre et, jusqu’à ce que nous prouvions que ce choix à été fait sous une quelconque forme de contrainte ou de marchandage, nous nous devons de respecter, bon gré mal gré, la décision de Laclaos… Est-ce que vous seriez en désaccord avec cela.. ?’’

Les interrogea la jeune femme, d’un regard en coin légèrement soupçonneux, avant de poursuivre.

‘’Quel que soient nos sentiments vis-à-vis de Lysandre ou de sa position de chef, nous nous devons de rester unis et de la soutenir dans la situation présente. Dois-je vous rappeler que les Olarils ne se déchirent pas.. ? Nous sommes des étrangers en terre inconnue, fut-elle celle des dieux. N’avez-vous donc pas remarqué, comment ces dieux nous dévisagent.. ? Ils semblent nous craindre, on a le sentiment que nous ne sommes pas aussi les bienvenue que ce que l’on aurait pu espérer… J’ai même déceler une certaine forme de mépris dans les regards de certains… Nous sommes en position de faiblesse par rapport aux dieux et nous nous devons de rester solidaire entre Olarils, quel que soient nos familles. Que deviendrions nous, si nous nous laissions aller à la rage et à la colère en ce moment présent.. ? Soyons fier et digne, montrons aux dieux que les Olarils ne sont pas des animaux qui s’entredéchirent pour un morceau de viande.’’

Faëlia ferma les yeux et prit un air songeur avant de poursuivre…

‘’Nous ne devons pas penser uniquement à nous, mais aussi à tous les autres… A ceux qui nous attendent encore dans la Gerax, à ceux qui ont choisi de demeurer en Arestim… C’est aussi pour eux que nous devons, pour le moment, rester unis au côté de Lysandre. Peu importe ce que nous pensons d’elle et de son statut, tout cela devra attendre avant de se voir régler… Seriez-vous devenus des Olarils égoïstes, au cours de cette traversée douloureuse.. ? Que vont penser les dieux, si nous les laissons ainsi malmener celle qui nous représente ? N’oubliez pas que nous sommes les héritiers de Barkane lui-même, alors nous nous devons aussi d’honorer cet position face aux autres dieux.’’

Dans un souffle dépité, Faëlia passa une main dans sa chevelure flamboyante en un mouvement las, avant d’ajouter :

‘’Nous avons bravé la Gerax pour notre peuple, pour lui construire un avenir meilleur et plus doux… Et non pas pour amener la discorde au sein des olarils, pensez bien à cela…’’

Conclu finalement la jeune femme, en espérant que son petit discours parvienne à tempérer les velléités d’indépendance que ses deux parents semblaient nourrir. Bien entendu, sur le fond elle était entièrement d’accord avec eux sur Lysandre… Mais comme le lui avait enseigné Cyclaë, il y avait un temps pour tout et le peuple olarils passait avant toute autre considérations, quelles qu’elles fut.

C’était aussi cela, être un ou une fière Edorta…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiriel Edorta
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 33
Date d'inscription : 06/10/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 26
Profession: Forgeron/maitre d'arme
Positionnement : Opposant
MessageSujet: Re: Tentative d'hameçonnage   Sam 24 Juil - 22:08

La tentative d'intimidation de Faelia était loin d'avoir marché Kirel avait soutenu le regard de sa tante emplis de détermination, Lysandre avait eu ce qu'elle méritait et rien ni personne n'irait gâché sa satisfaction .

"Je comprends vos paroles… Même si je pense que accuser Lysandre de tous nos maux comme vous le faite n’est pas digne d’un olaril éclairé, que dis-je, d’un Edorta, Je suis entièrement de votre avis concernant le fait qu’elle n’aurait jamais du devenir notre chef. Mais reprenez-vous, nous sommes de la noble famille des Edorta, celle qui est à l’origine des chefs originels et en tant que tel, nous ne devons pas nous rabaisser au niveau de l’olaril moyen, nous devons être exemplaire et ne pas laisser nos sentiments prendre le pas sur la raison… Si Laclaos, mon frère vous entendait, ils aurait honte de constater que des Edorta oublient ce qu’ils représentent.’’


"Digne d'un olaril éclairé ? et peut être que suivre et abondé dans le sens de la personne qui est en grande partit responsable de la mort de votre sœur est digne d'un olaril éclairé, et bien permettez moi d'en doutez.

Nous venons de nous rencontrer comment pouvez vous juger si je suis digne d'être un Edorta , et que savez vous même de la dignité des Edorta vous qui suivez apparemment Lysandre.
Peut être auriez vous préférer être une Hirune en tout les cas c'est ce que laisse entendre vos propos ma tante." Fermer les yeux comme vous le faite reviendrais à agir comme Lysandre et je ne suis pas de ceux qui laissent faire.


Puis Faëlia tenta de jouer sur une corde sensible : la famille , mais c'était la une corde peut être trop sensible.

"La direction d’Arestim et du peuple Olaril aurait dû revenir à un Edorta, c’est un fait certain. Mais quoi que nous en pensions, Laclaos a choisi Lysandre et, jusqu’à ce que nous prouvions que ce choix à été fait sous une quelconque forme de contrainte ou de marchandage, nous nous devons de respecter, bon gré mal gré, la décision de Laclaos… Est-ce que vous seriez en désaccord avec cela.. ?"

Kiriel avait été touché par les propos de sa tante mais peut être pas de la manière dont elle l'avait espérée. Lorsque sa tante lui parla de son père il répondit d'un ton emplis de rage et de tristesse tout en se levant et en regardant sa tante dans les yeux.


Ne parlez pas de mon père ainsi ma tante !!! vous ne le connaissiez que comme votre frère mais vous ne savez rien du père de famille qu'il à été , non vous n'en savez rien alors n'entachez pas sa mémoire avec vos propos.

La vérité quand à son choix très controversé n'a jamais éclaté au grand jour et je connaissait mon père et jamais il n'aurait fait une chose pareil hormis sous la contrainte.Jamais il n'aurait infligé une tel souffrance à sa famille de son plein gré !!!


Mais alors qu'il se calmait la main rassurante de Géralt vint se poser sur son épaule en signe d'approbation. Kiriel se rassit .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geralt Edorta
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 33
Date d'inscription : 08/01/2009

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 48 ans
Profession: chasseur/maitre d'arme
Positionnement :
MessageSujet: Re: Tentative d'hameçonnage   Dim 25 Juil - 13:27

Geralt fit un signe approbateur à sa femme elle s'éloigna avec Valéria le ton montait et seul Valenor restât au coté de son père et de son cousin.Valenor écoutait plus qu'il ne parlait il aimait observé , il n'avait pas besoin de parler les autres le faisait très bien.Géralt posat sa main sur l'épaule de Kiriel en signe d'approbation mais aussi pour l'apaiser.

Geralt parlât d'un ton ferme et calme pour ne pas jetez plus d'huile sur le feux qu'il n'y en avait déjà.

"Faelia vous pouvez choisir de fermer le yeux, peut être que cela vous empêche de voir quel monstre est réellement Lysandre et vous permet ainsi d'avoir la conscience tranquille. mais j'ai une famille et suivre Lysandre aveuglément comme vous le faite les auraient sans aucun doute menées à leur perte.Le désastre des jeux de Bakarne en est le parfait exemple sans parlé de la gestion de la suite des événement.Non franchement parente je vois mal ce qui vous fascine tant chez Lysandre."


Il marqua une pause et repris sur un ton égal

"Quand à Laclaos paix à son âme je le connaissais bien aussi et il n'y a rien qu'il n'aurait fait pour sa famille .Et s'il à choisit Lysandre comme chef au lieux de son fils ainé c'est qu'il y a été forcé rien d'autre ne peut expliqué son choix qui n'en n'était pas puisqu'il devait sans doute s'agir d'une contrainte."

Geralt se caressait le bouc se demandant bien comment out cela finirait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tentative d'hameçonnage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tentative d'hameçonnage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chavez soupconne une tentative d'assassinat contre sa personne
» Petit poisson mord à l'hameçon... [Jared] ?
» Tentative de vol de sac à main... qui tourne court !!!
» Tentative de meurtre à l'exodar
» Une tentative de Coup d'état?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Tables d'Olaria :: Introduction à Olaria :: ♦ Les chemins de la vérité :: ♦ Quinze ans plus tôt :: Ville basse :: Les Quartiers Commerçants :: L'Auberge du Ceste Clouté-
Sauter vers: