AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lysandre Hirune

Aller en bas 
AuteurMessage
Lysandre Hirune
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 6397
Age : 34
Date d'inscription : 03/01/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 42 ans
Profession: Chasseresse / Chef Olaril
Positionnement : Régulier
MessageSujet: Lysandre Hirune   Ven 1 Fév - 18:15

● Joueur ●

Pseudo Discorde
Âge 27 ans
Localisation Seine Maritime - Rouen

Autre personnage Le Conteur Razz

Temps consacré au net dans une journée Entre trois et quatre heures le soir. Et tout le week end.
Comment avez-vous connu Les Tables d'Olaria ? ô.o
Quelque chose à ajouter ?
Smile

● Personnage ●

Prénom Lysandre
Nom Hirune
Famille Hirune
Âge 27 ans
Sexe Féminin
Profession ou métier Chef des Olarils - Chasseresse

Taille 167 cm
Poids 65 kg

Description physique détaillée Plutôt petite pour une femme Olarile, Lysandre n'en demeure pas moins peu vue. Son physique, et ses nouvelles fonctions, en font quelqu'un que l'on ne peut ignorer : sa stature générale est souvent droite, habituellement assez posée et on la reconnaît comme étant quelqu'un de très charismatique. Son allure tout entière rend hommage à Hésione, la Déesse de la Chasse, et on dit souvent qu'elle lui ressemble. Sa silhouette est loin d'être fine, puisqu'elle possède une ossature plutôt massive, lui assurant un excellent équilibre et une démarche volontaire, ses formes sont féminines, marquées même, finement musclée et elle impose le respect.
Ses longs cheveux bruns tombent en cascade sur ses épaules et son dos, allant jusqu'au creux de ses reins, dans une crinière qu'il est vain de vouloir brosser. Cette allure sauvage, entière et pleine de caractère renforce encore les similitudes entre Lysandre et Hésione.
Ses yeux sont marrons, pouvant se faire très brillants lorsqu'elle veut faire passer des messages précis, sachant exploiter leur capacité très expressives, jusqu'à les rendre plus neutres, sans pour autant pouvoir prétendre cacher complètement ses sentiments. En femme aux défauts prononcés, elle ne sait pas mentir, et son regard trahit parfois ses émotions sans qu'elle le désire réellement.
Le visage de Lysandre est taillé dans un ovale banal, son menton peu prononcé est surplombé par des lèvres aux courbes charnues, sachant s'étirer lorsqu'il le faut en un sourire sympathique. La peau mate de la Chasseresse relève des traits chauds et atteste d'une jeunesse passée sous le soleil des plaines d'Arestim, lors de longues journées de Chasse.
L'impression qu'elle donne est d'être une femme mâture, bien qu'elle inspire, de par son charisme et son physique, autant l'admiration de ses consœurs, que l'attrait des Hommes, ou la haine de ceux la trouvant un peu trop sure d'elle.

Particularité physique notable Une tâche de naissance lie de vin au visage, formant un triangle déformé englobant son œil droit, allant de sous sa chevelure, au centre du crâne, jusqu'au bas de sa joue. Son extrémité se sépare en deux pointes aigues.

Description psychologique détaillée Si Lysandre est connue pour être une femme entière, sa réputation n'est pas usurpée. Pleine de vie certes, mais ayant de grands tords reconnus d'elle et des Olarils, elle apparaît comme quelqu'un de têtu, et elle tente de corriger ce défaut depuis que Laclaos l'a nommée Chef d'Arestim, sans pour autant perdre de sa détermination et sa ténacité. N'ayant pas peur des mots, il s'avère qu'elle se montre franche dans beaucoup de cas, sachant également faire preuve de plus de diplomatie, même si ce trait de caractère ne lui est pas naturel.
Malgré beaucoup de défauts, comme une assez haute estime d'elle même, de ses capacités ou de celles qu'elle apprécie, elle a un véritable désir de porter son Peuple vers une vie qui lui est digne. Sachant se tuer à la tâche, travailler dur, rester des heures à guetter le gibier, elle possède une réelle dévotion pour les Olarils et est fière de son Peuple. Etant dotée d'un orgueil important, elle n'arrive pas facilement à le mettre de côté, ce qui souvent l'engage dans des affrontements (tant verbaux que physiques lorsqu'il le faut vraiment).
Plutôt mâture et fiable, elle sait conseiller, de manière plutôt avisée, et aime apporter son aide. Malheureusement, un certain nombre de préjugés fait encore défaut à cette Chef nouvellement désignée. Ne souhaitant pas décevoir Laclaos, elle entretient scrupuleusement le mystère qui entoure sa mort. Lysandre fait de réels efforts pour se donner les moyens d'être un Chef admirable, mais son éducation dans la famille Hirune aura, et pour longtemps encore, laissé des traces indélébiles sur son caractère. Elle favorise, en général, ses alliés et aime être entourée... Même si son nouveau pouvoir l'amène à se montrer plus suspicieuse, voire méfiante. Elle a tendance à ne pas faire confiance au premier abord, mais tâche de palier ces traits de caractère trop bourrus pour se montrer en Chef forte, digne mais proche du peuple. Pour le moment, cette volonté n'est pas relayée par les Olarils, encore sous le choc de cette nomination étrange, voire louche...
En amour, comme à la Chasse, c'est une femme possessive qui aime la compétition. Fière de ses capacités, je l'ai dit, Lysandre aime à être la meilleure, ce qui joue en sa défaveur dans le cœur des habitants d'Arestim, même dans le coeur de sa propre soeur. Pourtant, elle est extrêmement attachée à sa famille et les valeurs de respect de ses parents et des aînés en général est une notion qu'elle chérit et applique avec ferveur. A vif, elle n'en demeure pas moins réfléchie, et ne se lancera pas tête baissée dans la bataille : malgré son caractère entier, son éducation de Chasseresse a affûté ses sens, sa logique et ses savoirs en tant que stratège, même si ce n'est pas une experte.
Elle sait diriger un groupe de Femmes, mais est moins à l'aise avec la gente masculine, étant souvent en concurrence directe avec eux, concurrence qu'elle s'invente de toute pièce, ayant un sens aigu de la féminité. Elle se juge toujours en comparaison aux autres, et veut prouver sa valeur à tous.

Particularité psychologique notable Très religieuse, elle loue Hésione plus que tout au monde, plus que sa propre vie.

Passé
La naissance de Lysandre n'était pas la première pour la famille Hirune. Malgré cela, chaque nouveau né avait une attention particulière, devant ce miracle que constituait la venue au monde d'un nouveau membre de cette glorieuse famille. Dès son plus jeune âge, Lysandre fut accueillie comme future Chasseresse, c'était sa destinée, et aucun n'aurait pu contredire cette voie toute tracée.
Cela enchanta d'ailleurs la petite fille qu'elle était à l'époque, heureuse de pouvoir agir comme ces femmes de sa Guilde, belles, fortes devant ses yeux d'enfant. Aussi fit-elle très vite de grands efforts, se montrant rapidement endurante et persévérante, afin que les regards soient tournés vers elle.

Mais dans ce genre de famille, les enfants nombreux, cousins, cousines, frères, soeurs sont eux aussi l'objet des attentions de chaque Hirune. Lysandre commença à en souffrir : elle devait être le centre d'intérêt, elle le voulait. Elle redoubla d'efforts, se montra vite audacieuse, sans être imprudente, sachant rapidement quelles étaient ses capacités, ses limites. Mais souhaitant donner l'impression d'une invincibilité hors norme.

Mais elle n'était pas la plus douée des Hirunes. Non... Elle ne l'admettait pas, et son adolescence fut constituée de travaux douloureux, d'efforts démesurés qui sculptèrent son caractère et sa volonté. Malgré tout l'amour qu'elle portait à ses soeurs, elle souhaitait les voir au dessous d'elle. Lysandre se faisait remarqué, malgré qu'elle ne soit pas la plus talentueuse, dans l'apprentissage des bases de la Chasse, et afin d'attirer sur elle les bonnes grâces d'Hésione, elle se mit à prier la Déesse avec une ferveur hors du commun. Elle en pleurait, chaque nuit, les poings serrés en suppliant la Divine Chasseresse de lui insuffler un peu de son savoir, de ses talents prodigieux.

Elle tenait bon, travaillait dur et se montrait déterminée, presque obsédée. Ses vingt ans étaient presque là lorsqu'elle demanda à être Initiée. Les femmes Hirune organisèrent alors une Chasse, durant laquelle Lysandre devrait, seule, parcourir l'Umber afin de revenir chargée des bois d'un Cerf. Durant plusieurs jours, elle traqua sa proie, perdant sa trace sans désespérer malgré le froid des nuits qu'elle passait loin d'Arestim. Mais rien n'aurait pu la faire se détourner de sa route. Au petit matin du sixième jour, Lysandre abattit le Cerf qui n'avait pu faire autrement que s'arrêter pour boire, épuisé après la traque.

Elle enterra le coeur de l'animal majestueux dans la petite clairière où elle l'avait tué, et rapporta sa tête au Village. Tous furent contraint d'admettre qu'elle était digne d'une Chasseresse Hirune, et la fierté qu'elle put lire dans les yeux de ses parents fut sa récompense la plus gratifiante. Elle n'aura de cesse d'agir vers ce but : rendre les Hirunes fiers d'elle. Une fête grandiose l'accueillit dans le monde des adultes, et c'est durant cette cérémonie qu'elle remarqua la présence de son futur époux.
Il était un peu plus vieux qu'elle mais elle se souvenait de la fête qui l'annonçait comme Adulte. Il se montra souriant mais audacieux, et il n'en fallut pas plus à Lysandre pour accepter ses avances. Elle n'apprit que quelques jours plus tard que ses parents l'avait désigné comme son futur époux, et que c'était sur leurs instructions qu'il l'avait approché.

Mais cela n'avait pas d'importance, car elle estimait qu'il ferait un bon mari, et elle faisait confiance en ses parents. Le mariage fut rapidement prononcé, et la vie conjugale se révéla moins attractive qu'elle ne l'aurait imaginé. L'habitude laissait Lysandre hargneuse, et elle mit chaque jour au défi le jeune mari, qui fut doué pour la surprendre.

Le rythme de la vie l'amena assez rapidement à entrer en contact avec Laclaos, le Chef. Elle avait pour lui un grand respect, malgré le fait qu'il appartienne à la Rivale de sa Guilde. Lors d'une cérémonie en l'honneur de Filhakan, il entraina la jeune femme dans sa hutte. Elle y resta une journée et une nuit entière. Mais ce genre de choses (surtout lors des fêtes en l'honneur du Dieu Singe) était si courante qu'on ne s'en inquiéta pas.
Jusqu'à ce que la santé de Laclaos ne devienne chancelante, quelques jours plus tard. Jusqu'à ce qu'il délire dans son sommeil et jusqu'à ce qu'une violente dispute n'éclate entre son fils ainé, désigné comme son successeur, et lui. L'Aîné pénétra en trombe dans la hutte de Lysandre, menaçant de lui briser les os, les yeux exorbités par la haine. Sans l'interversion de son mari, le fils Edorta n'aurait certainement pas hésité.

Cette même nuit, Laclaos demanda aux Erudits et à Lysandre de venir contre son lit. Avant d'expirer son dernier souffle, il nomma la jeune Hirune comme son Héritière, prenant à témoin les Erudits qui acquiescèrent sans opposer de résistance. Si telle était la volonté du Chef... Lysandre hériterait alors d'Arestim Dominae.

Equipement et possessions Elle est la détentrice des Tables d'Olaria, et des atours des Chefs d'Arestim dont la Lame des Dieux, une épée courte et légère qui s'apparente plus à une dague droite, sertie de pierres précieuses volées aux terribles Ilgéraxans par les Dieux avant leur arrivée en Arestim. Elle possède également un cheval, massif et placide qui répond au nom d'Eleron. Son équipement de chasse se compose d'une fronde taillée dans le cuir d'un Cerf des bois de l'Umber, le premier qu'elle ait tuée seule, d'une bourse contenant de petites pierres rondes et polies, d'un arc de chasse et d'un carquois rempli de flèches dont les pointes doubles rappelles la tâche de naissance qu'elle arbore sur le visage. Son armure est faite en cuir brun et ses bottes contiennent chacune un emplacement pour cacher deux petits couteaux.

Connaissances, Savoirs, Capacités Lysandre est une excellente Chasseresse, pas meilleure que sa sœur, certes, mais elle est reconnue de ses Ainées. Le maniement de la fronde reste son principal atout, même si l'arc est une arme qu'elle sait utiliser correctement, son amour va à ce ruban de cuir tanné par les années, dont elle ne se sépare jamais. Elle sait lire et écrire, et ce sont les Erudits qui lui ont enseigné ces méthodes lorsque Lacloas l'a nommée Chef d'Arestim. C'est un véritable privilège. Elle a une connaissance certaine dans les usages des plantes, savoir très utile lorsqu'elle s'absente longtemps lors de parties de Chasse ; même si elle ne se risque pas à trop les mélanger ensemble, ne voulant pas s'empoisonner elle même.

Animal de Compagnie Eleron, sa monture à la robe alezane.

Position face aux derniers évènements Très fière d'avoir été nommée Chef, contre toute attente, elle se montre cependant farouche protectrice du secret de Laclaos... s'il y en a vraiment un.


Dernière édition par Lysandre Hirune le Lun 16 Mai - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dixcordes.deviantart.com/
Le Conteur
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 2107
Age : 34
Date d'inscription : 15/12/2007

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: Indéfini
Profession: Narrateur
Positionnement : Chef de tous les Clans xD
MessageSujet: Re: Lysandre Hirune   Mar 19 Fév - 13:36

Enfin finie Razz
Fiche validée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestablesdolaria.com
 
Lysandre Hirune
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» Aux armes citoyens! (Lysandre)
» Lysandre Jung ->> The Pretty Boy ?
» Carnet de Lysandre MacMaon
» Lysandre Sthole [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Tables d'Olaria :: Introduction à Olaria :: ♦ Les Carnets de Recensement :: ♦ Fiches validées :: Olarils-
Sauter vers: