AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la Soeur [PV-Jezabelle]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vesper Astar
Décédé
Décédé
avatar

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 04/11/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 22 ans
Profession: Chef de clan, dresseur de bêtes
Positionnement :
MessageSujet: la Soeur [PV-Jezabelle]   Ven 16 Jan - 18:43

Vesper s'immobilisa au centre de la capitale: la marche était le meilleur moyen de décrassement.
Le coeur d'Arestim était pavées d'ardoises blanches et noires enduites de melasses, le tout surplombé des bâtiments.
l'Astar se tenait au milieu du terrain, dans les ruines d'une ancienne forteresse de pierre grise et de remparts crénelés entièrement décomposée. Quatre murs en ruines et des douves entouraient le chef de clan, les murs de grès tendre avaient été ajoutés ultérieurement. Du coté du mur ouest, abritées par une verrière, il y avait une trentaine de fleurs aux teintes variées qui fleurissaient hors saison. Seulement des roses.
Vesper s'agenouilla devant un arbre, s'alliant à lui.
Le ciel était sombre, quoique dégagé. Une brise légère soufflait. Un nuage opalin couronnait les montagnes environnantes. Entre les pics filtrait la lueur rougeoyante du soleil. Un brouillard mélancolique s'étendait dans la vallée. Il était si épais qu'on ne voyait presque pas le sol.

"Le pouvoir réside dans une seule question essentielle : Faut-il s'allier au peuple ou à la noblesse ? Le second choix est le plus judicieux à premier vu, puisque la noblesse, plus instruite, plus sage, et possèdant la majorité des richesses garde tout pouvoir sur le peuple, et cela bien malgré lui."

Son regard était figé dans les ténèbres. L'air était pur et glacial.

"... Mais à y regarder de plus près, obtenir le peuple, ce n'est pas uniquement obtenir le pouvoir, mais gagner aussi la gloire. Et par suite logique, la noblesse devra également se plier. Peu importe qu'elle soit pour ou contre, si le peuple est derrière nous, plus aucune barrière ne peut entraver la route du seigneur."

Il avait raison.
La pâle lueur du soleil, voilée en partie par le brouillard mêlé aux nuages, était devenue étrangement lumineuse, baignant de son unique rayon Vesper et l'arbre. Eux seuls.

"Toutefois, le seigneur doit obtenir le soutien de nobles dans sa quête de récupération du pouvoir. Il ne peut pas agir seul. Personne ne le peut."

Il demeurait calme. A ses yeux tout demeurait clair et net.
Plongé dans ses pensées, il ne se rendit pas de suite compte qu'on l'écoutait...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Hirune
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 702
Age : 28
Date d'inscription : 02/02/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 28
Profession: Chasseresse
Positionnement :
MessageSujet: Re: la Soeur [PV-Jezabelle]   Ven 16 Jan - 19:25

Le vent de l'hiver soufflait de minces bourrasques dans les ruelles pavées, s'infiltrant insidieusement dans le col du manteau de la femme qui s'y promenait. Jezabel n'avait jamais aimé cette saison, et malgré les fourrures qui l'enveloppait, le froid la frappait toujours, pernicieux et impitoyable. Elle resserra les pans de son habit contre elle, le visage rentré. Pas de chasse l'hiver. Mais l'ennui, la morosité qui la rongeait. Et bien que le soleil filtrait ces nuages sombres, il ne semblait avoir de fonctionnel que le nom. Mais rester au foyer des chasseresses lui était pénible. Elle n'aimait pas être enfermée entre quatre murs, comme un animal pris au piège. Il lui fallait voir le ciel, il lui fallait voir l'horizon, la foret. Sentir, respirer. Vivre.

L'aînée des Hirune marcha, sans but, saluant les gens sur son passage et en leur affublant un sourire chaleureux. S'ils avaient seulement su ce qui bouillonnait en elle...ils auraient ravalés leur bonnes intentions.
Elle s'arrêta aux vieilles ruines de la forteresse. Elle n'allait jamais par ici, ordinairement. Elle n'aimait pas vraiment cet endroit. Tout comme le foyer, finalement.
Elle ferma les yeux et soupira.

Ses oreilles se tendirent vers une voix qui soliloquait, d'un timbre infiniment masculin. L'intonation paraissait ferme, mais à en écouter les propos, l'interrogation personnelle créait un dilemme dans sa rhétorique. Sans encore le voir, elle percevait l'ambition de l'homme, et trahissait ses intentions. On ne parlait pas de ce genre de chose en Arestim, pas à moins d'être sur de ne pas être entendu. Il parlait de noblesse, il parlait du peuple, il parlait de pouvoir. Il saignait d'avidité. Intéressée, elle se rapprocha lentement, comme elle l'aurait fait avant de décocher la flèche pour tuer son gibier. Elle ne voyait que son dos, appuyé contre un arbre. Habillé de couleur sombre, se fondant presque dans le décors. Ses cheveux étaient bruns. Aucun signe distinctif qui, pour le moment, faisait qu'elle pouvait l'identifier. Mais elle s'était prise d'intérêt. Tous ceux qui parlaient de pouvoir référaient forcément à Lysandre, et quand il était question de s'emparer de ce pouvoir, Jezabel en était doublement intéressée. Un fin rictus se dessina sur ses lèvres gercées.
Elle s'adossa au mur de pierre qui se trouvait derrière lui, et croisa les bras.

« Vous devriez faire attention, vos paroles respirent fort la trahison » déclara t-elle en le fixant de son visage neutre.

Elle marqua une légère pause, puis reprit ironiquement :

« Heureusement que c'est sur moi que vous tombez...d'autres ne sont pas aussi complaisants que ma personne pour vous laisser le bénéfice du doute »

Elle s'avança légèrement.

« Même si tous les deux nous savons que le doute n'est pas de mise, n'est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Astar
Décédé
Décédé
avatar

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 04/11/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 22 ans
Profession: Chef de clan, dresseur de bêtes
Positionnement :
MessageSujet: Re: la Soeur [PV-Jezabelle]   Sam 17 Jan - 16:52

Vesper se tut et écouta.

"...Le doute n'est pas de mise, n'est-ce pas ?"

Ces mots résonnèrent tel un glas dans son esprit.
Cette femme avait entendu ses propos et en avait déduit des suppositions qui pouvait s'avèrer compromettantes. Mais elle n'avait pas fuit, et au contraire, c'était prêtée au jeu. De plus, le cynisme de sa voix trahissait sa prétendue bonne foi.

Vesper ne disait rien. Seul son silence pouvait trahir son expression impartial et sereine, et, sans même prêter attention à la jeune fille, sans même cesser de lui tourner le dos, il commença :

"Je vous laisse extrapoler sur mon cas, Madame..."

Il lança un regard vers le ciel. Dans peu de temps, il neigerait.
Le silence s'installa de nouveau bientôt. La fraîcheur de l'automne poussait des soupires contre les parois limpides du batîment en ruine, certains pans de murs manquant de s'écrouler.
Ils étaient parfaitement seuls.
Soudain, sa voix roc, sombre, cynique, reprit de plus bel :

"Je n'ai rien fais tandis que vous, votre seule présence vous trahit..."

Sans en dire d'avantage, et en désignant les plis sombres de sa tenue, il dégaina un fourreau en marbre noir, duquel des gravures symbolisaient des divinités. Bakarne fière, entouré de valkyries, de draps souples et le regard vif. Aimar brandissant un livre, suivit de sages, des érudits accourant près de lui. Hegoa portant une jade duquel l’eau se déversait au sol, créant des nymphes. Les positions donnaient l’impression d'une force, d’une fierté et surtout d’une grande spiritualité.


"Vous avez probablement vu cette arme, et si ce n'est pas le cas, vous n'aurez pas manqué de vous l'imaginer. Et vous n'avez pas fuit."

Il se tut un instant, savourant ces quelques minutes d'attention qu'on lui portait.
Reprenant :

"J'en conclus que vous êtes une chasseresse... Une Hirune. Une Guerrière."

Il se retint de rire, tournant la tête de manière à ce qu'elle puisse apercevoir son profil dissimulé sous une mèche de cheveux sombre.

"Je suis curieux de savoir quelle Hirune serait tentée par la vertu du vice, madame..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Hirune
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 702
Age : 28
Date d'inscription : 02/02/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 28
Profession: Chasseresse
Positionnement :
MessageSujet: Re: la Soeur [PV-Jezabelle]   Sam 17 Jan - 18:22

Elle esquissa un sourire sans joie. La façon dont il avait de retourner la situation lui déplut. Il l'accusait elle aussi de prendre part à de fourbes projets. Ce n'était pas que ce n'était pas le cas, mais jusqu'à présent, elle s'était bien gardée de s'en référer à quiconque là-dessus. Sauf Ebanelle bien évidemment. Mais comme son mentor se trouvait hors de la scène, cachée dans sa foret, Jezabel n'en parlait nullement sinon dans ses pensées, et le fait qu'on puisse la suspecter alors qu'elle prenait tant de soins à masquer ses réelles émotions la troublait sinon l'énervait. Elle avait envie de lui dire comment il osait ? Elle qui était la soeur aînée des Hirune, reconnue et respectée ? Mais l'occasion de voir un profil fomentateur comme elle était trop rare pour qu'elle la laisse sur le banc de touche.

Ses yeux bruns fixèrent l'objet qu'il tenait dans les mains avec un certain intérêt. Ce fourreau était de belle facture, une oeuvre incomparable devait-elle bien avouer. Elle fronça légèrement les sourcils. Ou l'avait-il eue ? Un simple paysan ne pouvait en posséder une pareille. Cela signifiait-il qu'il était d'une naissance non négligeable ? Pourtant, elle ne pouvait pleinement le reconnaître, et ce fait l'irritait. Pourquoi ne déclinait-il pas son identité ? Et elle, pourquoi ne lui demandait-elle pas ? Elle plissa ses paupière, le regard perçant.

« Vous portez des jugements bien hâtifs, monsieur, mais néanmoins vos conclusions vous donnent raison. » fit-elle, les lèvres serrées.

Elle cru, un instant, qu'il allait se tourner vers elle pour lui montrer son visage, mais il ne fit que l'incliner légèrement de manière à ce qu'elle ne puisse le voir vraiment. Excédée, elle finit par s'avancer, puis s'arrêta sur les dernières paroles de l'inconnu.

« Toutes les Hirune ne sont pas bonnes à prendre, et de la vertu au vice, le chemin est étroit. » déclara t-elle

Elle s'accroupit, foula la terre avec ses mains nues et glacée. Elle en recueilli dans la paume de ses mains pour la laisser tomber précieusement. Une fine odeur parvint à ses narine, et elle en huma la délicate flagrance si familière...
Une étrange ambiance stagnait en ces lieux. D'un côté, la mort, représentée par ces ruines pittoresques et encombrantes, mais aussi la vie qui coulait dans ces roses à côté. Ce curieux mélange, ce précieux équilibre perdurait depuis si longtemps...Qu'importe les Olarils ayant vécu et ce qui vivront...ils n'étaient qu'évanescence dans cet harmonie. Tellement éphémères.

« Je suis Jezabel Hirune » commença t-elle d'une voix distraite, presque ensommeillée. « Chasseresse de mon activité, mais non guerrière. Les chasseresses ne tuent pas l'homme, bien au contraire...elles le nourrissent.. »

Elle esquissa un sourire plus franc cette fois, ses yeux déments brillèrent.

« Mais leur coeur peut s'avérer plus sombre qu'elles ne le présentent en réalité, et alors, l'homme peut devenir proie... » murmura t-elle à demi-mots. Ou la femme, songea t-elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Astar
Décédé
Décédé
avatar

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 04/11/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 22 ans
Profession: Chef de clan, dresseur de bêtes
Positionnement :
MessageSujet: Re: la Soeur [PV-Jezabelle]   Sam 17 Jan - 19:36

La cloche sonna le couché du soleil. Trois coups suffirent. Trois coups distincts, net, précis.

Le vent souffla alors, un cri de métal brisant quelques secondes le silence.
Vesper visionna un instant les alentours.
Une fenêtre cassée et cachée par un épais rideau de velours brisait les bas reliefs du mur de gauche, à moitié effondré. Sur le mur de derrière, un imposant vestige de bibliothèque supportait d’épais bouquins en miettes. Qu'avait-il eut écrit à l'intérieur...Mystère.
Une parois vitrée, brisée, protégeait encore une rangée de dossiers calcinés se trouvant derrière le mur de droite.
Finalement, la jeune femme se présenta à lui. Jezabel Hirune.

*Elle est la soeur de Lysandre...*

Vesper se tourna enfin vers elle, ses traits se reflétant à la lumière du crépuscule. Un sourire se forma sur ses lèvres sèches.

"Je n'en attendais pas moins venant de l'aîné des Hirune..."

Il rangea l'arme dans son dos en se redressant face à Jezabel. La distance minimale était assurée.

"Je suis Vesper Astar, chef du clan du même nom." Fit-il d'une voix monocorde, son manteau noir flottant au fil de ses mouvements.

Sa grandeur snoba la majorité des propos de Jezabel, triant à sa guise chaque mot.
Il enregistrait l’architecture extérieure, sans éprouver le moindre battement de cœur. Sa cascade lumineuse,libre, serpentait sur ses épaules, ondulant, tel le néant l‘enlaçant. Le visage creusé, conservant cette mine autoritaire, comme ci le sculpteur caricaturait avec mépris son poseur. Quant à sa tenue classe, noire, BCDG, permettait d’entre voir quelques partiels de cette musculature. Seul son cou et ses mains étaient perceptibles, le tout recouvert de ses étoffes luxurieuses.
Il leva un oeil vide vers Jezabel.

"... Un cliché."

Stoïque, droit comme un I, le visage haut, il examina un instant la Hirune. Ses mots la visaient, personnellement.

"Oui, c'est ça... Celle qui est envié par le peuple mais qui reste insatisfaite, de par le pouvoir qu'à obtenu sa soeur, à son insu et malgré son âge plus mûre et son intelligence supérieur."

Il se devait de prendre une longueur d'avance, en bluffant.
Il croisa nonchalamment les mains, aussi droit qu’une cariatide, s'adossant contre un arbre. Quand à l'atmosphère, hostile.

"... Ou bien je me trompe peut-être."

Il plongea finalement son regard noir, perçant, dans celui bleu et déterminé de Jezabel.
Il se pouvait que ce soir, un pacte soit signé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Hirune
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 702
Age : 28
Date d'inscription : 02/02/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 28
Profession: Chasseresse
Positionnement :
MessageSujet: Re: la Soeur [PV-Jezabelle]   Sam 17 Jan - 22:34

Ainsi, il était membre de la famille Astar, agriculteurs par excellence et guilde nourricière parmi le peuple Olaril. A présent, elle voyait nettement son visage, et bien que d'une beauté sans beaucoup d'égale, il suintait l'arrogance, la vanité, le mépris d'autrui. Tant dans son apparence physique que dans ses propos. Éprouvant un fort élan de colère, elle le toisa, l'écoutant avec intention alors qu'il parlait. Sa façon d'agir la faisait se sentir moindre, presque humiliée. Et l'humiliation, elle ne connaissait que trop ce sentiment. Y aurait-il un seul jour ou elle se lèverait le matin sans se dire que sa laideur ne lui causerait encore quelques troubles intérieurs ? Regards compatissants ou méprisant,s elle en était arrivée à un point ou c'était du pareil au même. Et l'extrême perfection de Vesper l'enrageait. Néanmoins, elle n'était pas stupide non plus. Si elle devait trouver un allié en lui, il ne fallait pas qu'elle déverse sa bile. Mais il lui était antipathique.
Jezabel resserra les pans de son manteau quand le froid tomba encore plus durement après le coucher du soleil, et elle serrait les dents pour ne pas qu'elles s'entrechoquent entre elles.
Puis elle reprit contenance. Elle était Jezabel Hirune.

« Il est drôle de se faire traiter de cliché par un paysan qui ne s'assume pas » déclara t-elle.

Elle s'approcha de lui, désigna sa tenue du menton d'un air dédaigneux. Ses yeux s'étaient assombris, faisant ressortir son visage cadavérique.

« Vos vêtements, votre façon de parler...vous avez tellement l'air de vouloir de ressembler à cette noblesse que vous évoquiez tout à l'heure que vous ne faite que vous en éloigner. Un paysan restera toujours un paysan, n'est-ce pas ? Chef de clan ou pas... »


Jezabel ricana tristement, en haussant les épaules.
Le vent soufflait ses bourrasque qui devenaient de plus en plus rudes, la température baissait de façon exponentielle depuis que le soleil avait disparu de ces rues, de cette ruine. Elle aurait aimé être au chaud, en cet instant, plutôt que de discuter avec un individu qui en savait trop sur elle. Savoir ? Non pas, mais...deviner. Et si lui le pouvait, beaucoup le pourraient. Elle s'humecta les lèvres puis reprit :

« Peut-être aurais-je du effectivement recevoir le statut de chef à la place de Lysandre, peut-être ne suis-je qu'un cliché comme vous dites...mais je ne me fais pas passer pour ce que je ne suis pas. Vous aurez besoin de moi, Vesper. Plus que vous ne le pensez. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Astar
Décédé
Décédé
avatar

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 04/11/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 22 ans
Profession: Chef de clan, dresseur de bêtes
Positionnement :
MessageSujet: Re: la Soeur [PV-Jezabelle]   Sam 17 Jan - 23:23

Vesper fit un pas en avant. Son regard froid se porta sur le visage de Jezabel, sur son corps tout entier. Il la dévisagea avec un plaisir mauvais, presque enthousiaste.
Enfin, un bref sourire apparut sur son visage.

"Bravo, beau discours." Il la regarda d'un air presque moqueur, puis ferma les yeux.

La nuit glaciale lui caressa le visage, faisant virvoleter le médaillon autour de son cou.

"Ce qui fait la noblesse d'une chose, c'est son éternité, pas son sang. On est noble en vivant, pas en naissant, Jezabel..."

Un rictus apparut alors sur ses lèvres, et, rouvrant les yeux, son regard froid transperça la nuit. D'un geste méprisant il rappela à quel point, malgré son sang, malgré sa vetusté, Jezabel restait...laide.
Il poursuivit :

"Mais je ne cherche pas la noblesse Jezabel, je ne cherche pas la vetusté, je ne cherche pas l'amour. Juste le pouvoir..."

Il rapprocha son visage du sien, sa beauté machiavélique se jetant dans les pupilles cernés de noir de la chasseresse.

"Le...Pouvoir..."

Il se retira soudain, appréciant la lueur de la lune et le silence macabre.
L'exaltation soudaine retomba, et le chef des Astars perdit son sourire fou.
Il marque une pause. Après tout, même si lui et Jezabel avaient la fâcheuse tendance à se lancer mutuellement des piques de venins -venins qui ne l'atteignait pas- il avait décrété qu'entre eux, l'entente serait de mise.

"Depuis que l'homme existe, l'idéal n'a pas plus de pouvoir que le pouvoir n'a d'idéal... Je peux enfin changer cette vision du monde, modeler les pensées futures. Je le peux, avec votre aide, Madame..."

Il était redevenu égal à lui-même, son visage n'exprimant plus qu'une souverraine expression d'indiffèrence, les bras croisés, le dos cambré.
Il n'y avait plus qu'à attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel Hirune
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 702
Age : 28
Date d'inscription : 02/02/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 28
Profession: Chasseresse
Positionnement :
MessageSujet: Re: la Soeur [PV-Jezabelle]   Dim 18 Jan - 9:32

Jezabel avait toujours été d'une nature calme et posée, et il n'était pas son genre de faire des coups d'éclats irréfléchis. Elle agissait toujours avec préméditation, mais les récents évènements aux jeux de Barkane l'avait rendue plus fébrile qu'à son habitude et bien plus tatillon. Les troubles qu'avait occasionné Lysandre avec sa créature avait divisé la population Olarile, ce qui, au souvenir de Jezabel, était une première. Bien sur, comme elle ne savait pas lire, elle n'aurait su dire si un fait similaire avait déjà été écrit dans les grands ouvrages historiques. Seules de rares personnes avaient accès à ces connaissances. Dont sa soeur. Encore un moyen de mieux contrôler le peuple...quels secrets se cachaient dans ces écrits ? Qu'y avait-il dans les Tables d'Olaria ? Qu'avait-eu en tête sa cadette ? Elle aurait du savoir que ce genre de révélation scinderait son peuple. Pourquoi avait-elle agit ainsi ? Que cherchait-elle en réalité ? Ces questions la taraudaient depuis la fin des jeux, elle elle brûlait d'y répondre.
Quoi qu'il en était, il se révélait que les récents évènements étaient une aubaine pour l'aînée des Hirune. Et pas que pour elle, à en juger Vesper. Mais elle ne lui faisait pas confiance. Elle détestait être rabrouée comme une enfant, elle détestait son air suffisant. Mais il représentait un tel potentiel dans cette histoire, qu'il lui fallait s'allier à lui.
Jezabel le regardait, cette fois-ci toute colère retombée. Ses desseins avaient pris le pas sur son irritation, et elle était prête à entende Vesper cette fois-ci. Il était tellement logique qu'elle s'associe avec lui, songea t-elle.

« Je n'aide personne sans retour en échange » déclara t-elle en croisant ses bras sur sa poitrine.

Son regard se durcit, rivé sur la lune, et un sourire mauvais traversa son visage. Elle y vit le visage de Lysandre un bref instant, fruit de son esprit dérangé. Lysandre qui lui avait tout pris, jusqu'à sa fierté. Lysandre la conquérante qui croyait que le monde allait danser à ses pieds.
Je boirai à ta santé ma soeur, murmura t-elle intérieurement. Je boirai, quand tu giseras là devant moi, agonisante. Tu me demanderas de t'aider, mais je te répondrais non.

Elle se tourna franchement vers lui avec un visage grave.

« Je veux la mort de ma soeur, Vesper. C'est tout ce que je souhaite »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesper Astar
Décédé
Décédé
avatar

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 04/11/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 22 ans
Profession: Chef de clan, dresseur de bêtes
Positionnement :
MessageSujet: Re: la Soeur [PV-Jezabelle]   Dim 18 Jan - 12:39

L’hiver, saison de deuil, duquel chaque arbre s’y dénude....
Chaque petit olaril devait de bien se couvrir, s'il ne voulait pas se transformer en baton de glace ambulants. La majorité d’entre eux, sur vêtus, donnaient l’impression de n’être que des misérables bonhommes de neige engraissés.
Vesper se perdit un instant dans les méandres de ses pensées, absent, survolant les paroles de Jezabel.
Quand elle eut finit, il enchaîna immédiatement :

"Et vous l'aurez Jezabel. Vous pourrez boire sur le cadavre encore chaud de votre soeur. Vous le pourrez, je vous le jure..."

Impassible, c'était l'adjectif approprié à l'humeur du ténébreux. Mais à l'intérieur, tout fonctionnait, tout bouillonait.
Il porta une main à la joue de Jezabel et esquissa un sourire plus doux que les précèdent.

"Retrouvez-moi dans ma demeure, demain, à l'aube. Là, je vous donnerai le Savoir. En échange, vous n'aurez qu'à me fournir... Ce que je demande."

Il tourna les talons.
Demain, sans doute, la vie de Lysandre perdrait en années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la Soeur [PV-Jezabelle]   

Revenir en haut Aller en bas
 
la Soeur [PV-Jezabelle]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Tables d'Olaria :: Introduction à Olaria :: ♦ Les chemins de la vérité :: - Arestim Dominae :: ♦ Les Ruines d'Arestim Dominae :: ♦ L'Allée des Centres-
Sauter vers: