AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ce boulet vous appartient ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Elys Taedoro
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 133
Age : 34
Date d'inscription : 03/12/2013

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 34 ans
Profession: Pirate !
Positionnement : Insoumise
MessageSujet: Ce boulet vous appartient ?   Jeu 9 Jan - 19:48

Après deux bons jours de marche, Elys était finalement arrivée à Sierra, ville qu'elle connaissait bien. Pour y réaliser plusieurs affaires et avoir des contacts dans plusieurs établissements, comme au Port Barrique, la Capitaine Pirate appréciait cette petite ville, mais cette fois, n'était pas si heureuse que cela de la retrouver.

En passant dans le Port en cette fin d'après midi, elle croisa des têtes connues qui semblèrent l'observer de manière étrange, et elle ne put continuer sa marche lorsqu'elle eut devant le nez l'embouchure, plusieurs navires amarrés. Mais pas sa Frégate. Son coeur se serra, et la colère lui fit rougir les joues, en crachant un juron entre ses dents, à l'attention de celui qu'elle avait fait son Second.

Ce spectacle désolant allait la happer et elle aurait pu rester là, immobile, à contempler l'absence de son Armarilla, mais elle se fit violence. Elle avait fort à faire si elle voulait récupérer ce qui lui appartenait, et ne doutait pas qu'on lui viendrait en aide ici. Après tout, elle était connue dans le quartier...
En s'approchant de la taverne du Mulot Borgne, un trou à rats qui portait bien son nom et où elle avait déjà passé quelques soirées animées, Elys enfonça sa tête dans ses épaules. La pluie commençait à tomber et elle était plutôt froide... En poussant la porte, sur le seuil, le Capitaine fronça les sourcils.

Quelque chose attirait son regard dans un angle mort. Quelque chose de petit qui était près de la fenêtre aux vitres sales. Elys tourna les yeux... C'était une petite fille, le nez collé au carreau, qui observait l'intérieur de la Taverne.
Ce n'était surement pas un spectacle pour une enfant... Mais l'ancienne Révolutionnaire s'en amusa. C'était assez peu étonnant, ce type d'endroits étaient bourrés de marins ou de donzelles au physique moins avantageux que celles de la Capitale, il y avait toujours des chants, des bagarres ou des fous rires. Pas étonnant que cela alimente les fantasmes des enfants et les attire.

Elle referma la porte, causant sans doute l'étonnement de l'assemblée dans le Mulot Borgne, et fit quelques pas en direction de la petite. La gamine releva les yeux en sursaut, elle ne l'avait pas vue arriver, absorbée par sa curiosité.

" Pourquoi tu ne rentres pas ? " Interrogea Elys, se sachant parfaitement à mille lieux des discours conventionnels. Mais cela l'amusa, la réaction de l'enfant la fit sourire d'avantage.

- Mon Père veut pas.

Elle devait avoir moins de 7 ans, même si le Capitaine était loin d'être une experte en progéniture. Elle s'accroupit, voyant que la fillette se montrait méfiante. " Dans ce cas, il ne voudrait pas non plus que tu regardes ce qui se passe là-dedans. " L'enfant eut une moue, Elys lui releva le menton d'un geste complice qui réussit à faire rire la petite. " Crois-moi ce n'est vraiment pas intéressant. Ca ne fait que dire des bêtises et boire des choses qui piquent. "

Les deux éclatèrent de rire. Elys, parce que c'était encore en deçà de la vérité, et la gamine, parce que ça avait l'air encore plus intéressant. La Pirate se redressa, tendit la main et fut ravie que la petite paluche se glisse dedans.

" La nuit va tomber, rentre chez toi. " Sa quête pouvait attendre une heure de raccompagner une enfant perdue dans un coin malfamé... " Il habite où ton père ? "
En suivant les indications approximatives de la fillette, Elys et elle arrivèrent devant la Maison Commune, et le Capitaine Pirate soupira discrètement. Avec la veine qu'elle avait en ce moment, son père devait être le Prévôt. Celui-là même qu'elle avait agressé dix ans au paravent, avant d'emprunter l'Armarilla... Mais déjà, la petite tirait sur son bras pour l'entraîner à l'intérieur... Les dés étaient jetés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulkan Siskarra
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 1084
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 35
Profession: Prévôt (Ancien orateur)
Positionnement : Régulier
MessageSujet: Re: Ce boulet vous appartient ?   Mer 15 Jan - 14:33

Le prévôt soupirait alors qu’il s’occupait des dossiers du jour. Il n’avait que des affaires formelles à traité, l’hiver offrait peu de divertissement à l’ancien orateur et il attendait le retour du printemps avec impatience pour organiser de grandes fêtes et pourquoi pas une foire ou deux. Mais pour l’instant il avait la tête dans des rapports de récoltes, les relevés du port, des querelles de paysans, des histoires de pirates, un peu de commerce et quelques traités plus officiels qu’il avait reçu de la capitale. Il s’acquittait cependant de son travail avec autant de zèle qui lui était possible, espérant pouvoir finir avant la tombée de la nuit et pouvoir aller se promener avec sa femme et ses filles.

Alors qu’il avait enfin réussi à terminer son travail, il vérifia qu’il n’avait rien d’autre de prévu et commença à monter vers les chambres de ses filles. Jetant un coup d’œil dans celle de Tessa, il n’aperçut pas la jeune fille et continua de chercher jusqu’à la chambre de Lynn. Alors que Lynn travaillait calmement dans sa chambre. Le père s’enquit alors de l’absence de la dernière. Sa fille lui expliqua qu’elle voulait aller jouer tout à l’heure mais que celle-ci n’avait pas voulu et qu’elle ne l’avait pas vu depuis. Connaissant le caractère de sa dernière, Ulkan descendit alors et se dirigea vers la sortie lorsque la porte s’ouvrit devant lui.

Tessa entrait tranquillement trainant derrière elle quelqu’un. Le père se précipita vers sa fille et s’accroupit devant elle avec un air sombre.

« Combien de fois je t’ai dit de ne pas sortir toute seule !?
_Euh… beaucoup ?
_ Et sans me prévenir en plus. Ne me dis pas que tu es allé jusqu’au port au moins.
_... »

Le silence de la jeune fille en disait long et malgré son inquiétude, il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. Elle avait hérité en grande partie de son caractère et il avait fait bien pire à son âge. Mais il se garderait bien de lui dire et ne manquerait pas de lui faire la morale plus tard. Le père soupira et passa sa main dans les cheveux de sa fille qu’il ébouriffa avec délicatesse.

« On en rediscutera plus tard. »

En effet, le moment n’était pas encore venu. Il lui fallait d’abord remercier la personne qui avait bien voulu raccompagner sa petite casse-cou jusqu’ici.

« Je vous remercie de l’avoir… »

Il avait commencé sa phrase en se relevant et alors qu’il se tournait vers l’inconnu qui avait eu la bonté de s’occuper de Tessa. Cependant la surprise de revoir Elys lui avait coupé le souffle.

« Si je m’attendais à revoir un revenant. Bon, tu n’as pas fait tout ce chemin pour me demander une rançon au moins ? »

Il avait dit ça sur le ton de l’humour mais il restait cependant méfiant. La dernière fois que le prévôt avait vu la pirate, elle s’était emportée, avait mis à sac son bureau, l’avait insulté sans gêne et avait volé un navire de la flotte de Beltxior. Celui-ci n’avait d’ailleurs pas relevé l’incident et beaucoup d’eau avait coulé sous les ponts depuis cette histoire.

« Merci d’avoir ramené Tessa. Mais dit moi, tu es là mais ton bateau n’est pas au port pourtant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elys Taedoro
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 133
Age : 34
Date d'inscription : 03/12/2013

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 34 ans
Profession: Pirate !
Positionnement : Insoumise
MessageSujet: Re: Ce boulet vous appartient ?   Ven 24 Jan - 19:45

La petite avait retrouvé son foyer, et c'était sans surprise qu'elle avait reconnu, immédiatement et malgré quelques années supplémentaires qui avaient marqué son visage, le Prévôts de Sierra... Elys n'avait côtoyé l'homme de Beltxior suffisamment longtemps lorsqu'elle était encore sous les ordres du Gardan Edorta, mais elle avait déjà vu qu'il était du genre jovial, elle l'imaginait mal gronder sa fille alors qu'il avait dû s'inquiéter de ne pas la voir rentrer à l'heure.

Et elle avait vu juste. Ulkan fit quelques réflexion à la gamine, mais ne fit aucun esclandre devant elle ; si, elle, elle l'avait bien reconnu, elle hésita donc à faire demi-tour sans demander son reste, préférer jouer la sécurité en s'éloignant sans faire de vague. Mais le geste d'affection qu'il montra à sa petite la fit sourire, et elle s'attarda une seconde de trop. Le Prévôt avait relevé la tête pour la remercié... et avait reconnu ses traits.

A sa place, Elys aurait souhaité laver son honneur. Plus pour la forme qu'autre chose, elle eut un petit signe de tête, loin d'être extravagant. Le Capitaine Pirate l'avait insulté jadis, et beaucoup d'hommes dans sa position aurait aimé laver par le sang cet affront... Mais Ulkan sembla plus que surpris, elle s'apprêta à déguerpir au cas-où, mais un large sourire fendit naturellement le visage de l'ancien Révolutionnaire. Une petite pic lui confirma qu'il avait bien en tête leur dernière conversation et leur dissension actuelle...

La Pirate répondit à celà un petit sourire ne sachant encore quelle attitude adopter. Elle ne pensait pas Ulkan capable de duperie, son air honnête pouvait très bien cacher beaucoup de fourberie, mais il avait trop de sympathie dans les yeux pour qu'elle doute. Erreur ou pas ? Elle ne s'en préoccupa plus, faire un pas en avant fut facile, elle passa la porte, les dés étaient jetés. Elys ne regrettait jamais les avancées qu'elle faisait, tant pis ! Il arriverait ce qu'il arriverait...

"Celà fait longtemps en effet..." Fit-elle, consciente de remémorer des souvenirs qui pouvaient être dangereux. Mais s'il avait voulu se venger, il aurait assurément appelé sa garde, sans attendre qu'elle ait le temps de s'enfuir. Du moins était-ce qu'elle pensait. "Ne me remercie pas pour ta fille, elle aurait très bien retrouvé le chemin toute seule. Elle a l'air pleine de ressources." Cette fois, un sourire sincère laissait voir ses dents. Elys échangea un regard complice avec la gamine qui pouffa d'un petit rire, et partit en courant dans les escaliers toute guillerette.

L'épineux sujet de l'Armarilla... Elys ignorait la bonne marche de manoeuvre sur cette affaire. Elle n'avait aucune envie de mêler les hommes du Prévôt à son problème, avoir aux trousses l'armée maritime de Beltxior, même si son navire était aux mains de ce traitre de Seyrian, risquait d'abîmer l'amour de sa vie. D'un autre côté, si elle réussissait à s'attirer la sympathie d'Ulkan et le convaincre de l'aider dans sa cause, elle serait assurée de récupérer son bien dans les plus brefs délais...
Pourtant, elle ne devait prendre aucun risque pour son Armarilla, et elle dut se résigner à mentir.

"Je me balade." D'un oeil distrait, elle laissa son regard s'étirer dans le hall d'entrée de la Maison Forte. Après tout... "En réalité, je suis à terre pour quelques temps, j'ai des affaires à régler." Et ça, ce n'était pas un mensonge... malheureusement. Un sourcil espiègle s'éleva. "Je me disais que j'allais... je ne sais pas... dormir à la belle étoile. Même si je voyage léger, je pense que ce ne sont pas une demi-douzaine de soudards qui vont réussir à me faire les poches." Elle était habillée léger, en effet... aucune arme, pas de bourse pleine d'Edor à sa ceinture... Inutile de dire que si elle avait l'intention de dormir dans une Auberge, il lui faudrait payer par d'autres moyens. Ce n'était en rien dérangeant pour elle. Mais...

La fille d'Ulkan venait de réapparaître, elle se posa net devant son père, leva de grands yeux implorants vers lui.

- Elle peut rester dis papa ? Tu ne vas pas la laisser dormir dehors ?!

Elys eut un sourire reconnaissant pour la gamine. Brave petite, pile ce qu'elle attendait d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulkan Siskarra
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 1084
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 35
Profession: Prévôt (Ancien orateur)
Positionnement : Régulier
MessageSujet: Re: Ce boulet vous appartient ?   Jeu 6 Fév - 9:50

L’Ilédors sentait venir l’entourloupe alors que la pirate commençait à lui parler de ses affaires, sont visages montrait qu’elle avait quelques chose derrière la tête. Lorsque sa fille déboula devant lui, l’ancien orateur eut alors un soupir et tournant la tête vers Elys, il la jugea du regard un instant avant de se tourner avec un calme vers Tessa pour lui répondre.

« Va voir ça avec ta mère.
- D’accord ! »

Et la petite fille partit comme une flèche vers les chambres à la recherche de sa génitrice. Ulkan savait qu’elle ne dirait surement pas non, on n’avait pas l’habitude de refuser un invité chez les Olarils. Mais le but n’était pas de pousser Elys dehors, le père avait besoin de quelques instants avec l’ancienne révolutionnaire pour clarifier quelques points. Rien de bien méchant. Se tournant vers la femme avec un regard des plus sérieux, le père posa alors ses limites.

« Je ne le dirais qu’une fois. Je me fiche de la dernière fois mais soit sur que s’il arrive quoi que ce soit à ma famille de ta faute, tu le regretteras amèrement. »

Il s’arrêta alors il instant et la regarda droit dans les yeux, il voulait voir si elle l’avait bien pris au sérieux et si il pouvait ou non lui accorder un minimum de confiance. Le regard de l’orateur ne dégageait aucune méchanceté mais montrait aussi une sincérité déstabilisante au vue des paroles qu’il venait de dire. Une fois qu’il eut posé les choses au clair et laissé un temps à l’Ilédor de se décider, son sourire naturel revint éclairer son visage.

« Viens donc t’asseoir près du feu. Il ne fait pas chaud dehors. »

C’est vrai que cela n’était peut-être plus très engageant, mais Ulkan s’assurait de la sécurité de sa famille avant tout et espérait qu’Elys ne le prendrait pas trop mal. De toute manière, il espérait que la pirate attendrais au moins la réponse de sa fille et qu’à ce moment seulement, elle déciderait de ce qu’elle ferait par la suite. Même si, une fois que sa fille serait revenue, il y avait peu de chance que l’Ilédor gagne face à la petite métisse.

Il s’installa sur un banc près du feu et l’invita à en faire de même. Il n’était pas encore l’heure de manger et il n’allait pas lui proposer quelques choses alors qu’il se mettrait bientôt à table. Cependant il lâcha avec un large sourire.

« Tu prendras bien quelques chose à boire ? »

L’ancien orateur buvait moins maintenant qu’il était prévôt et père de famille. Ce qui ne l’empêchait pas cependant de profiter d’avoir des invités pour boire avec un peu de compagnie. Après tout, Sierra commençait à être réputée pour ses fêtes, ce qui ne dérangeait pas les Olarils et les pirates du coin. En effet, le prévôt avait tendance à organiser des festivités pour beaucoup de chose. Que ce soit les célébrations Olarils, les évènements importants de l’année, les grandes foires lorsqu’elle passait par Sierra ou les occasions particulières. C’était parfois même difficile à gérer, mais l’Ilédors arrivait toujours à ne pas sortir des budgets et cela permettait de créer des liens entres les habitants et de remonter le moral de tous.

Après quelques minutes, Tessa revint finalement avec une réponse positive comme s’en était douté son père. La pirate resterait donc à dormir dans la maison commune, si elle se tenait bien en tout cas.

« Bon, c’est ton invité. Tu vas t’occuper de préparer sa chambre ?
- Euh… oui…
- Tu ne croyais quand même pas pouvoir sortir sans me prévenir et t’en sortir à bon compte.
-... Non ? »

Ulkan rattrapa alors Tessa et la posa sur ses genoux. Puis il lui jeta un regard complice remplit d’affection.

« On fera ça plus tard. Et puis si je ne t’aide pas, je crains que notre invité ne puisse même pas s’allonger.
- Mais euh ! »

Il était parfois difficile de dire qu'Ulkan était le prévôt de Sierra quand on le voyait jouer ainsi ou dans la vie de tout le jours. Cependant l'Ilédors avait finalement pris à cœur son travail et au vue des résultats de Sierra, il était difficile de dire qu'il n'était pas un peu doué pour son poste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elys Taedoro
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 133
Age : 34
Date d'inscription : 03/12/2013

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 34 ans
Profession: Pirate !
Positionnement : Insoumise
MessageSujet: Re: Ce boulet vous appartient ?   Mar 18 Fév - 20:34

Elys perdit le sourire qu'elle avait peint sur son visage lorsque la gamine avait supplié son père de l'accueillir chez eux pour la nuit ; sa petite manigance avait fonctionné, même si elle n'était pas digne d'un grand cerveau, la Capitaine Pirate n'était pas d'une intelligence suffisante pour tenter de persuader qui que ce soit... mais elle avait parfaitement décelé ce goût de la petite fille pour les pirates, et elles s'étaient plu mutuellement. Alors, elle n'avait fait que forcer un peu le destin...

Pourtant, le regard, l'attitude soudaine d'Ulkan avait mis un frein à ce petit accent victorieux sur son sourcil. Restant à distance, elle fit un geste des mains, levant presque les bras, garantie de sa bonne foi. Elle ne l'avait jamais côtoyé assez pour connaître toutes ses facettes, et Elys avait en souvenir un homme aimable, presqu'un peu trop jovial pour la fonction... Un homme capable de pardonner la mise à sac de son bureau et les insultes... Ca ne se trouvait pas à chaque coin de rue, au vu de l'égo de tous ces mâles.

Cette fois, cependant, elle lui découvrait un nouveau visage. Celui d'un lion qui ne laissera personne s'en prendre à sa famille... Le Capitaine connaissait ce sentiment. Elle n'avait cependant aucune intention de lui nuire, et s'efforça de garder un visage serein, cachant son étonnement face à cette ... mise en garde.

"J'ai besoin d'un toit cette nuit, Ulkan. Juste cette nuit, et il n'arrivera rien." Promit-elle. C'était déjà une bien grande révélation que d'avouer qu'elle avait
besoin d'un endroit où dormir. Et elle n'était pas armée...

Certes, accueillir un Pirate dans son foyer lorsque l'on est Prévôt pouvait éventuellement poser quelques soucis. Ce serait à lui de s'en préoccuper et de gérer la suite, Elys n'y pouvait rien s'il avait été trop gentil. Mais n'allait surtout pas le blâmer. Therdone bénisse cet homme qui lui ouvrait sa porte, alors qu'elle avait donné sa confiance en un autre, et qu'il lui avait amèrement tourné le dos. Une fraction de seconde, sa mâchoire se crispa, mais elle laissa filer ce sentiment par une respiration plus profonde. Ulkan ne voulait pas d'ennui, lui montrer sa nervosité n'aiderait en rien.

Après un regard appuyé, l'attitude du Prévôt sembla revenir à la normale, et ce fut comme si de rien n'était. Mais les choses étaient dites. Il l'invita à s'installer près du feu, ce à quoi elle ne put résister... Malgré le temps clément, les nuits étaient fraiches, et les quelques jours qu'elle avait passé à rejoindre Sierra lui avait laissé quelques frissons dans le dos qu'elle n'était pas fâchée de faire disparaître. Au moins pour cette nuit. Demain, elle irait quérir ses amis, lèverait un navire, une armée entière, pour récupérer l'Amour de sa Vie.

"Comment refuser un verre ?" Un large sourire et des tintements divers de ses nombreux bijoux accueillirent la proposition de l'ancien Révolutionnaire. Elys aimait faire la fête, et cette fois, elle boirait le vin payé par les taxes des habitants de Sierra ! Elle allait en faire une blague mais se retint en se mordant la lèvre. Même si Ulkan était sympathique à son égard, elle devait éviter de se sentir en terrain conquis... elle était hors la loi officieusement, et officiellement, on préférait l'oublier. Autant ne pas trop en faire tout de même.

Elle prit le verre tendu, le leva bien haut, à la manière des Pirates et haussa le ton malgré elle... L'habitude de hurler dans les tavernes bondées.

"A la Santé du Capitaine !" Beugla-t-elle, avant de vider son contenu d'une traite. Lorsqu'elle s'essuya d'un revers de manche, Elys sembla se souvenir qu'elle n'était pas dans une auberge mal famée, et qu'elle n'avait pas tout à fait l'attitude appropriée... Le visage légèrement honteux, elle leva les yeux vers Ulkan pour lui demander silencieusement de l'excuser.
Car son éclat de voix avait fait réapparaître la petite Tessa, toute joyeuse.

La complicité qui unissait ces deux là était touchante à regarder et fit sourire la Pirate. Elle avait de la sympathie pour la gamine, et plissa les yeux avec malice lorsque la petite tourna la tête vers elle.

"Je suis sure que tu ne connais pas de chant de pi... de marin, hein ?" Un échange rapide avec Ulkan put le rassurer... Elle trouverait une chanson pas trop évocatrice. D'un bond, Elys se redressa, mis un pied sur le fauteuil en oubliant qu'il ne s'agissait pas d'un banc crasseux de tripot, et leva son verre vide, en entonnant une mélodie franche, rythmée, aux paroles évoquant les roulis, l'écume et les dents tranchantes des Ilrauns qui peuplent les fonds de cet océan où jamais l'on ne se risque : le Raun.

Au bout de deux couplets et autant de refrain, la fille d'Ulkan était capable de répéter en canon les vers qui rimaient plus ou moins, en accompagnant d'un claquement de main énergique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulkan Siskarra
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 1084
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 35
Profession: Prévôt (Ancien orateur)
Positionnement : Régulier
MessageSujet: Re: Ce boulet vous appartient ?   Jeu 27 Fév - 21:47

Quel discrétion, c’était à se demander comment les autorités pouvaient encore avoir des problèmes à attraper les pirates… En même temps il fallait avouer qu’ils ne faisaient pas grand-chose. Et Ulkan n’allait pas les aider de son côté. Les pirates n’étaient pas son problème du moment qu’il ne lui causait pas d’ennuis.  Il avait bien conscience qu’une partie du port fonctionnait à cause de leur présence et les chasser ne ferait que remplacer de joyeux ivrognes connus par de nouvelles têtes surement plus dangereuses et qui pourrait apporter des problèmes à la ville. C’était peut-être du laxisme de sa part, mais les choses étaient ainsi et du moment que personne ne s’en plaignait trop, les choses continueraient ainsi tant qu’il serait prévôt. Bien sûr il n’allait pas sans vanter et apportait son aide à la flotte de Beltxior quand il en avait l’occasion. Enfin quand il le devait.

L’évocation de chant de pirate laissa un moment d’inquiétude pour le père de famille. Même si connaissant sa fille, elle finirait bien par les entendre comme lui les avaient entendues. Et chanté à tue-tête. Enfin, c’était plus des comptines paillardes que des chansons de marins, mais dans le fond, c’était la même chose. On n’y parlait souvent d’alcool, de femme et de folles aventures plus ou moins dégradantes. Cependant le regard de la pirate le rassura un peu, ce n’est pas ce soir qu’il allait devoir s’excuser auprès de son épouse pour les nouvelles chansons que leur fille avait appris.

Les deux filles commencèrent donc à chanter joyeusement et Ulkan se laissait couler dans son fauteuil, un verre d’hydromel à la main et regardant sa fille qui avait délaissé ses genoux pour aller faire la gigue avec la pirate. Il ne savait décidément pas ce qu’il allait faire de celle-là. Heureusement que son ainé avait un caractère plus calme sinon la maison commune serait bien difficile à vivre. Enfin, il ne pouvait pas se plaindre de l’entrain de sa fille. Cela l’amusait plus qu’autre chose. Mais il ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter pour elle lorsqu’il ne l’avait pas à l’œil et ça n’avait rien de reposant.

Prit soudain d’un coup de vieux, il termina son verre cul sec et resservie une tournée.  Sa petite le regarda alors avec un regard interrogateur alors qu’il reposait la bouteille. Il eut alors un éclat de rire et ajouta.

« Alors là nan ! Passe encore pour inviter des gens à dormir, mais tu ne goûteras pas à ça à ton âge. Si tu as soif, tu sais te servir.
_Pfff… »

Et la petite partie dans la cuisine se chercher à boire. Mais elle reviendrait bien assez vite, en espérant qu’elle ne casse rien au passage.

L’ancien orateur se tourna alors vers son invité forcé pour continuer la conversation et eut un moment d’hésitation. C’est vrai que les deux anciens révolutionnaires se connaissaient, mais sans vraiment avoir appris l’un sur l’autre. Ne sachant que dire, le prévôt lança alors innocemment un sujet brouillon pour pouvoir reprendre ensuite sur autre chose.

« Mais dit moi, tu as laissé ton bateau seul avec ton équipage ? Pas trop inquiet ? »

Le sourire d’Ulkan s’effaça lorsqu’il regarda le visage de la pirate se crisper. Il ne saurait dire si elle montrait clairement une attitude d’énervement ou si c’était lui qui arrivait à voir cela de par ses habitudes du contact humain. Cependant au vu du blanc que laissa sa boutade, il sentit que quelque chose n’allait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elys Taedoro
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 133
Age : 34
Date d'inscription : 03/12/2013

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 34 ans
Profession: Pirate !
Positionnement : Insoumise
MessageSujet: Re: Ce boulet vous appartient ?   Ven 28 Fév - 20:03

Elys sentit sa gorge se serrer immédiatement. Ce n'était ni parce qu'elle avait le verre vide, ni parce qu'elle avait chanté. C'était tellement pire... La Pirate avait réussi d'une main de maître à ne pas se retrouver dehors pour la nuit, ou du moins, à ne pas avoir à offrir le peu de vertu qu'il lui restait à un soudard pour pouvoir s'allonger dans une Auberge. Elle s'était mise dans la poche la fille d'Ulkan, qu'elle trouvait marrante, intelligente et futée.

Elle avait pris plaisir à boire un verre, délicieux Hydromel d'ailleurs, qu'elle n'avait pas l'habitude de pouvoir se payer même si les affaires marchaient plutôt bien. Marchaient oui... Parce qu'actuellement, son petit pécule, c'était un autre qui en profitait.

Alors, elle se sentait déçue de devoir encore mentir au Prévôt. Il lui était sympathique, il lui offrait le gîte et le couvert pour ce soir. C'était un type bien, d'ici un verre ou deux, il aurait chanté avec elle et la petite pirate en herbe, ils auraient mangé, et ensuite il leur aurait raconté un Conte dont il avait le secret... Ca aurait été bien, sans cette petite phrase.

Elys savait jouer la comédie, mais n'était pas non plus une femme capable de berner son monde par ses talents dramatiques. Mentir de but en blanc n'était ni agréable, ni facile. Elle préférait de loin être franche, rire, pleurer, grogner, beugler, encourager. Pas feindre. Mais... Elle n'avait pas le choix. La Capitaine n'avait vraiment pas le choix. C'était une affaire personnelle. Son regard s'était assombrit plus qu'elle ne l'aurait aimé.

Cette phrase lui avait coupé les jambes, et elle prétexta la fin de la chanson pour se réinstaller confortablement sur son fauteuil... en espérant que sa légère titubation ne s'était pas vu. Mais lorsque ses yeux croisèrent ceux de l'Orateur, elle sut qu'il avait deviné le malaise.

"Oh..." Elle eut une moue de bouche, fronça le nez dans un mouvement nonchalant, comme si ce n'était pas grave, la routine... "Je ... ouais. Laissé au Port. Les gars ont une permission alors ils sont allés - elle vérifia que la petite n'était pas dans les parages avant d'être grossière- ... se dégourdir les jambes, tu vois." Pas besoin de croquis... Elys accompagna son petit mensonge d'un sourire évocateur, des fois que le Prévôt ait besoin de plus qu'une métaphore.

"C'est mon Second qui garde le navire. J'ai une totale confiance en lui." Cette phrase lui brûla la trachée. Elle avait eu beaucoup de mal à la prononcer, ça se voyait, ça se voyait trop ! Elys devait trouver une parade, elle chercha du regard quelque chose pour lui venir en aide, attrapa son verre vide, et le tendit à l'ancien Révolutionnaire.

"Je re-prendrais bien un peu de ta mixture." Ca lui ferait le plus grand bien. Pour un peu, la gêne, l'humiliation, la haine, l'incertitude... tout ça lui aurait donné envie de pleurer. Mais la fureur était trop grande pour qu'elle verse une seule larme depuis trois jours. Elle pleurerait de joie, bientôt, en retrouvant son Bébé. "Il est délicieux, et je m'y connais." La Pirate chercha à noyer le poisson.

"Ta fille, Tessa." Fit-elle pour changer de sujet. "Fais attention à elle, je l'ai retrouvé près d'une taverne qu'il n'est vraiment pas bon de fréquenter." Son timbre s'était fait plus sérieux, elle voulait passer l'éponge, oublier, et se racla la gorge, encore nouée. "Enfin, quand on est une femme. Je veux dire. Une fille bien." Un large sourire laissa voir des dents inégales, pas si propres, une ébréchée... Pas le sourire qu'on connait chez les gens qui gagnent bien leur vie, qui vont voir des médecins ou des herboristes souvent. Bah ! Pas grave, elle ne faisait pas de concours de beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulkan Siskarra
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 1084
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 35
Profession: Prévôt (Ancien orateur)
Positionnement : Régulier
MessageSujet: Re: Ce boulet vous appartient ?   Ven 28 Fév - 21:29

Pour sur, la pauvre pirate était en train de se noyer dans ses explications. Ulkan eut alors une hésitation sur la manière de réagir, seul il aurait peut-être essayé dans savoir plus. Mais Elys était l’invitée de sa fille et il ne pouvait pas se permettre de plomber l’ambiance alors que sa petite avait le dos tourné un instant. Il choisit donc de faire comme s’il s’était fait avoir par la mauvaise mascarade de l’ancienne révolutionnaire et lui resservit à boire.

« Une chance qu’elle soit tombé sur toi alors ? J’ai beau faire attention, je ne peux malheureusement pas toujours garder un œil sur elle. »

Profitant de son verre encore plein pour gagner du temps il vida en partie son verre et chercha un sujet qui ne concernait pas la piraterie, ni son bateau, ni ses activités habituelles. Mais pas quelques choses de totalement banale qui paraitrait déplacé.

« Je ne sais pas encore ce qu’elle nous réserve, mais tu as de la chance. Ce soir c’est mon épouse qui cuisine.  Et c’est une cuisinière de talent, sauf pour les desserts peut-être…  Mais ne lui dit pas que j’ai dit ça. Je lui ai toujours dit qu’ils étaient délicieux... »

Le prévôt se perdit un instant dans ses pensées, se souvenant soudain d’une fois où il avait failli s’étouffer avec une mousse au chocolat. Ses filles croyaient faisaient semblant de ne pas aimer les desserts mais il savait que lorsqu’elle n’était pas là il grignoter les gâteaux que faisaient les cuisinières parfois.  C’était lui qui leur avait donné l’idée et cela évitait d’attrister sa femme. Elle avait beau y mettre tous ses efforts, les desserts étaient sa  bête noire.

« Enfin, il n’est pas encore temps de manger mais plutôt de boire et de se détendre. Dis-moi ? Toi qui ne quitte plus le Phémur, es-tu déjà allé jusqu’à Verdoya ? Depuis la fin de la révolution et avant d’être marié j’y suis allé. J’ai tellement de souvenir de cette ville luxueuse au milieu de la jungle. »

L’orateur eut alors un léger soupir. Resté à Edor Adeï après la révolution pour aider le nouveau Gardan Edorta dans son image auprès du peuple. Il avait été envoyé à Sierra parce que sa popularité devenait trop importante dans la cité. Avec le poste de Prévôt il n’avait pas pu se permettre de quitter régulièrement la ville. Mais il avait effectué certains des voyages qui le faisaient rêver dans sa jeunesse. Avec sa famille et la ville qui s’agrandissait, même avec un assistant il ne pouvait plus beaucoup se permettre de quitter Sierra.

« J’ai tout ce qu’il me faut ici, et je suis utile à la communauté. Mais j’aimerais tant pouvoir repartir en voyage, à l’aventure… »

Buvant une gorgée d’hydromel dont le goût délicieux lui réchauffer le sang de manière agréable. Son regard se perdit un moment dans le vague. Puis les bruits de pas de sa fille le sortirent de ses rêveries et malgré toute l’envie quand aurait pu lire sur son visage pendant qu’il s’imaginait repartir à travers routes et chemins. Le bonheur et la paix se lisait également dans son regard lorsqu’il regardait ses filles ou sa femme.  Et bien que l’envie de partir ne le quitterai surement jamais, il mettait sa famille en priorité sans regret. Voyant sa petite fille revenir joyeuse, il lui lança alors une petite pique, le sourire aux lèvres.

« Tu n’as pas mis la cuisine sans dessus dessous au moins ? Sinon tu vas devoir t’expliquer avec ta mère.
_Mais non papa, je suis une grande tu sais.
_Quand ça t’arrange seulement. »

Il tourna alors son regard vers Elys, c’est vrai qu’il l’avait laissé un moment de côté avec son air rêveur mais cela lui aurait surement laissé le temps de se remettre, du moins en apparence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elys Taedoro
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 133
Age : 34
Date d'inscription : 03/12/2013

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 34 ans
Profession: Pirate !
Positionnement : Insoumise
MessageSujet: Re: Ce boulet vous appartient ?   Lun 10 Mar - 21:17

Ulkan avait eu la délicatesse de ne pas renchérir au sujet de son navire... Elle devait avoir malgré elle transcrit ses émotions... Et il avait été assez compréhensif pour ne rien dire. Elle releva les yeux, l'air de rien, et échangea un long regard avec le Prévôt, comme pour le remercier silencieusement.

Peut-être que, demain, après-demain tout au plus, elle viendrait lui raconter la vérité et fêter ça ? Après tout, elle ne doutait pas de sa réussite. Ouais, elle ferait ça. Il le méritait bien... Il était assez sympathique et conciliant pour laisser un Pirate séjourner cette nuit sous son toit.
Elle se contenta d'acquiescer lorsqu'il évoqua la chance de sa fille, son caractère... Mais ne put réprimer un sourire attendri. C'était touchant, les gosses...

A l'évocation du plat de ce soir, le ventre d'Elys reprit ses droits, et s'imposa à eux dans un gargouillement sourd. "Oups, désolée..." Fit-elle, faussement désolée cependant, puisqu'elle étouffa un petit rire. C'était puéril, mais elle avait très faim, et ça faisait toujours rire ses hommes d'habitude... d'habitude...
Elle avala sa salive, cessa de sourire, et fut ravie qu'Ulkan évoque Verdoya, sa jungle, ses mystères. Elle sembla partager une minute les mêmes visions que lui, sentir l'odeur humide de la mousson, entendre le croassement des grenouilles multicolores et les bruits d'une nature sauvage, luxuriante. De nouveau, un sourire se dessina sur ses lèvres, alors qu'elle revoyait ces contrées-là. Un soupire, un long, long soupire...

"J'ai vu Verdoya deux fois." Affirma-t-elle. "Une fois avant, une fois après le couronnement de notre Bon Beltxior." Ca lui avait échappé, ce petit trait d'ironie, elle espéra qu'il ne lui en tiendrait pas rigueur. "Ca vaut le coup d'oeil, les fruits sont juteux et les tavernes accueillantes !" Encore une fois, Elys ne s'était pas rendue compte qu'elle avait haussé le ton sous l'enthousiasme.

Au changement de voix d'Ulkan, le Capitaine comprit qu'il y aurait toujours une part de lui qui se sentirait à l'étroit ici... Il avait un peu de sang commun avec elle, elle en était persuadée. Elys fit quelques pas, s'approcha de lui, et posa sa main amicale sur son épaule, comme pour lui faire une confidence.

"On n'est nulle part mieux que dans son foyer, avec sa famille." Son regard se voila un instant. Sa famille à elle, c'était son équipage. Son foyer à elle, c'était l'Armarilla. Son Armarilla... "Mais le jour où tu veux voir du pays... tu seras le bienvenue à mon bord." Affirma le Capitaine, presque solennellement, comme on le fait à un ami. Qui d'autre choisirait d'être aimable et d'accueillir une quasi-hors la loi dans sa maison, au risque de se compromettre ? Il fallait qu'il ait confiance en elle... Elys n'avait pas besoin de plus.

Ils furent sauvés de leurs divagations par le retour de la petite Tessa, et Elys lui adressa un clin d'oeil. Elle laissa le père et la fille se chamailler joyeusement, avant de hausser les épaules, et de reprendre la parole.

"Je peux abuser de ton hospitalité ? Ca fait des semaines que j'ai pas vu une vraie salle de bain..." Ah non, elle ne puait pas ! Enfin, pas trop. C'était juste que la toilette était sommaire, au baquet ou dans le fleuve... pas de quoi prendre du temps dans une baignoire avec tout le confort... Et puis, si elle voulait charmer quelques gaillards pour aller récupérer sa frégate, il faudrait qu'elle sente bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulkan Siskarra
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 1084
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 35
Profession: Prévôt (Ancien orateur)
Positionnement : Régulier
MessageSujet: Re: Ce boulet vous appartient ?   Mer 26 Mar - 22:35

« Comme si ce n’était pas déjà le cas. »

La pique aurait pu être vexante, mais l’orateur y mettait tout son humour et sa bonté.  Elle était juste une manière détourné d’accepter la demande de la pirate d’emprunter sa baignoire.  Il finit donc sa coupe et se leva donc pour la conduire jusqu’à la salle de bain. L’invitant à le suivre d’un simple mouvement de tête alors qu’il portait la petite dans ses bras. Ils sortirent alors de la salle commune et se dirigèrent vers l’escalier à droite de l’entrée.

« Tu vas devoir patienter quelques instants si tu veux de l’eau chaude. Ça ne vaut pas les bains d’Edor Adeï, mais la cheminé fait chauffer des marmites et la baignoire n’est pas ridicule. »

S’arrêtant en bas de l’escalier et pointant du doigt la porte la plus proche du palier supérieur. Il indiqua à Elys qu’il s’agissait de la salle de bain.

« Je te laisse t’occuper de raviver les braises, je vais chercher ramener de l’eau et toi ma chérie, peux-tu aller chercher des serviettes propres pour ton invité. »

Il déposa alors sa petite fille après lui avoir fait un petit bisou sur la joue et sortie dehors. Il revint quelques minutes plus tard avec deux grands sots d’eaux pleins, ça n’allait pas suffire mais il en vida un dans l’une des marmites près de l’âtre et l’autre dans le baquet.

« Et qu’on en dise pas après que je fais un hôte déplorable. »

Encore une touche d’humour alors que la pirate s’occupait du feu.

« Je m’en vais en chercher encore. Mais je pense qu’il va vraiment falloir que je fasse installer un système de bain chaud dans cette maison. Et un dans la ville aussi, mais je manque surement de fond.  »

La maison commune avait beau être impressionnante à Sierra, elle était ridicule par rapport au faste de Edor Adei ou des grandes villes d’Isles. Cela ne donnait pas une très bonne image de la ville auprès des nobles, mais ce n’était pas la priorité d’Ulkan. Il ne comptait pas abuser des taxes pour son propre profit et la maison commune resterait surement comme elle était jusqu’à ce qu’il ait amassé assez d’argent personnel. Même si l’idée d’investir son argent personnel dans une maison qui ne lui appartenait pas ne l’intéressait pas vraiment finalement. Il faudrait qu’il se contente de sa baignoire pour encore longtemps.

Il dut faire quelques aller-retour encore avant d’avoir remplis marmites et baignoire et en avait profité à chaque fois pour placer une petite blague. Tessa n’arrêtais pas de poser des questions à sa nouvelle amie alors qu’il s’occupait de rapporter de l’eau comme un brave homme. Ce que la plupart des prévôts auraient fait faire par quelqu’un d’autres mais c’était le soir où il renvoyait tout le monde et puis il pouvait au moins faire un peu de sport.

« Bon, je te laisse prendre ton bain. Je te préviendrais quand le repas sera prêt. Allez Tessa, laisse Elys un peu tranquille. »

Puis Ulkan traversa le couloir de l’étage pour trouver sa femme occupé à préparer une des chambres d’invité. Il vint alors l’aider et une fois qu’ils eurent terminé de faire le lit. Il attrapa Lyanaë par la taille et l’embrassa tendrement alors qu’il était tranquille. C’était quelques choses que le mari faisait souvent et qui n’était pas pour déplaire à l’Olarile. Ne passant finalement que peu de temps ensemble et seuls, le couple aimait profiter de ses instants pour échanger de petits gestes amoureux. Mais il fallait se remettre au travail ce soir. Il avait une invité surprise et il fallait faire à manger.  Et c’est avec une petite moue déçu qu’Ulkan suivit sa moitié au rez-de-chaussée pour mettre la table et l’aider en cuisine.

Il irait chercher l’ancienne révolutionnaire et envoyer ses filles se laver les mains une fois que tout serait bientôt prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elys Taedoro
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 133
Age : 34
Date d'inscription : 03/12/2013

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 34 ans
Profession: Pirate !
Positionnement : Insoumise
MessageSujet: Re: Ce boulet vous appartient ?   Jeu 3 Avr - 17:29

S'alanguir dans une baignoire d'eau fumante, quel délice... Cela faisait un sacré bout de temps qu'Elys n'en avait pas profité, et elle ne regrettait pas d'avoir abuser encore un peu de la gentillesse et de l'hospitalité d'Ulkan. Il possédait une bien belle maison, avec tout le confort moderne... Même si elle n'aurait échangé sa vie pour rien au monde, le jour où la Pirate cesserait d'être sur les flots, elle espérait pouvoir avoir une demeure aussi bien tenue, avec des enfants, des rires...

Elle laissa sa tête pencher en arrière pour profiter longuement de l'onde chaude, oubliant les efforts qu'il avait fallu fournir pour la remplir. C'était un luxe qu'elle aurait aimé avoir sur son Armarilla ! Ah ! De bons bains chauds !

La vapeur d'eau la laissait dans les brumes qui lui rappelaient certains matins d'été, lorsque l'air était déjà chaud et que le fleuve semblait fumer littéralement. Elle s'était souvent levée avant l'aube pour voir ce spectacle... Un long, long soupir en dit long sur l'amour passionné qu'elle portait à cette vie-là. Cette vie qu'on lui avait volée ! Elys ne put rester inactive plus longtemps. Elle saisit un gant de crin et le gros savon et frotta sa peau, se rendant plus ou moins présentable.

Lorsque l'eau fut trouble de saleté, il lui fallut sortir et se sécha à la va-vite, pour se rhabiller sans autre coquetterie. La Capitaine n'était pas une femme distinguée, elle ne l'avait jamais été, mais sentir le savon était vraiment très agréable. Elle eut l'impression d'être une Noble tout droit sortie de sa villa, lorsqu'elle poussa la porte de la salle d'eau.
En quelques pas, elle rejoignit le rez de chaussée, et le fumet de leur futur repas la conduisit tout droit à la salle à manger. L'odeur fit hurler son ventre, qu'elle tint dans un réflexe. Le Prévôt mettait la table, aidé de sa fille... C'était un spectacle étonnant et attendrissant, somme toute.

"Hé bien !" S'introduisit-elle d'une voix tonitruante. "Que vois-je ? Le Prévôt lui-même prépare la table, comme un vulgaire valet ?" Elys était loin, très loin de dénigrer les serviteurs et domestiques, elle ne se considérait pas plus haute qu'eux dans l'échelle sociale... voire en dessous ! Eux, au moins, avaient une place définie et gagnaient leur vie honnêtement. Ce qui n'était pas son cas. Elle éclata d'un grand rire, mais s'avança pour mettre la main à la pâte. Elle n'était pas du genre à laisser les autres travailler en les regardant, malgré ce qu'on pouvait penser des Capitaines de navire.

"L'odeur du repas est une torture, j'ai une faim de loup !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulkan Siskarra
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 1084
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 35
Profession: Prévôt (Ancien orateur)
Positionnement : Régulier
MessageSujet: Re: Ce boulet vous appartient ?   Lun 14 Avr - 15:14

Ulkan allait relever la dernière remarque de la pirate lorsque Lyanaë arriva dans la pièce les bras chargé d’un plat fumant.  Le prévôt se contenta donc de présenter à sa femme l’ancienne révolutionnaire.

« Lyanaë, voici Elys Taedoro, une ancienne connaissance. »

Accessoirement capitaine pirate, mais ça il se retiendrait d’en faire part, même si l’olarile s’en rendrais surement compte. Puis se tournant vers Elys.

« Elys, je te présente Lyanaë Astar Siskarra, ma ravissante épouse.
_Enchanté, et merci de nous avoir ramené Tessa. Elle ne tient pas en place, elle tient de son père à ce qu’il parait. »

La mère jeta alors un regard amusé et légèrement moqueur à son époux qui lui sourit tendrement. Mais alors qu’il venait à peine de finir sa présentation, sa deuxième fille arriva dans la pièce en portant un second plat dans les mains. Elle le posa sur la table et le père introduisit sa fille.

« Et voici ma grande fille, Lynn. Lynn, voici Elys. »

Lynn salua alors l’ancienne révolutionnaire et comme la table était prête et les plats sur la table, ils s’installèrent tranquillement. Alors que Tessa s’installait à côté de la pirate, son ainé, plus réservée s’installait à côté de sa mère.

Le repas se passa dans la bonne humeur et l’Ilédors espérait que leur invité trouvait le temps de manger entre les questions de ces filles. Car même si Tessa était la plus énergique et curieuse, Lynn apprécié elle aussi la discussion et les échanges sociaux. Le père calmait parfois sa dernière, qui parlait la bouche pleine à force de ne pas s’arrêter.

La soirée se termina tranquillement sur les histoires de « marins » de la pirate et le prévôt s’en voyait donc soulagé de trouver un récit pour les bercer. En effet, la nuit était tombée depuis plusieurs heures et les deux jeunes filles avaient fini par s’endormir à la fin de la narration l’ancienne révolutionnaire. Il fut donc l’heure pour tous d’aller se coucher. Le père porta donc sa fille ainé jusqu’à son lit alors qu’Elys s’était proposé de porter Tessa pour soulager la femme enceinte de cette tâche qui lui demandait des efforts dont elle devait se passer.

Une fois les deux filles déposées dans leurs chambres respectives, Ulkan guida Elys jusqu’à la chambre qui avait été préparé pour elle et l’y laissa en lui souhaitant un bon repos avant d’aller rejoindre son épouse au lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce boulet vous appartient ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce boulet vous appartient ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Tables d'Olaria :: Sierra :: Le Port "Barrique"-
Sauter vers: