AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles

Aller en bas 
AuteurMessage
Phaedan Indaril
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 33
Date d'inscription : 07/04/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 32 ans
Profession: Commandant dans l'armée
Positionnement : Dissident/contre-révolutionaire
MessageSujet: Retrouvailles   Mar 4 Jan - 17:05

Phaedan avait été très préoccupé par les derniers Evénements , il avait vu et entendu pas mal de chose .Il avait aussi rencontré pas mal de personne et c'était vu attribué un grand nombre de tache en plus de celles que le domaine lui apportait.Deux mois avaient passés et si Phaedan avait eu à faire à son amis d'enfance ce n'était qu'au travers de la mère de celui-ci:Noor.

Phaedan décidât qu'il devrait trouver le temps d'aller à la rencontre d'Ysor.
Une après midi , il décidât donc de laisser la gestion de la tiernir à son père Fergus qui fut le tiern du domaine il y a de ça longtemps.

Laissant ses dernières instruction, Phaedan embrassa sa femme Sheala, scella sa jument Isildulr . Il laissa Saros sont mâtin au bon soin de son fils ombre . Et accompagné du capitaine de sa garde et de quatre de ses hommes il se rendit au palais .

Faisant claquer les lourdes bottes d'acier de son armure sur le sol de marbre qui recouvrait les long corridors. Phaedan arriva devant la lourde porte solidement gardé puis se fit annoncer.

Après qu'il fut annoncé il pénétra dans les appartement de son amis, le saluât.

Phaedan sourit cela lui faisait plaisir de voir Ysor, depuis le temps il auraient beaucoup à se dire et puis en ces temps troublé il était toujours plaisant de retrouver un ami, de surcroît un ami d'enfance.

"Cela fait un moment Ysor , je suppose que tout le monde tu a été plutôt occupé par les derniers évènements.
Nous vivons hélas des temps troublés.
J'ai moi-même été bien occupé comme tu peu te l'imaginer.
Nous aurons beaucoup à discuter , mais tout d'abord comment te porte tu mon ami ?"


Phaedan se tenait droit les bras croisé sur le poitrail néanmoins plus décontracté qu'a l'habitude .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysor Arlanii
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 33
Date d'inscription : 09/04/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 28 ans
Profession: Gardan Edorta
Positionnement : Conservateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles   Sam 8 Jan - 15:06

Alors que Phaedan Indaril entrait, Ysor était en pleine séance d'essai avec un tailleurs gras, mais étonnamment agile pour sa masse, et surtout silencieux comme une tombe, à peine si Ysor osait dire qu'il ne se voyait pas trop en rouge pour son mariage, très franchement. Mais l'homme, dont la famille servait de tailleurs depuis deux générations au Gardan Edorta, trifouillait les pièces de tissus sans mot dire, comme une grosse souris affairée.

« Phaedan, mon ami, mais quel plaisir! Attends juste une seconde... »


Il fit comprendre au tailleur qu'il souhaitait être libéré un moment de ses soins en bougeant insensiblement ses chausses. Avec une révérence sans réel respect, il fit un pas en arrière. Ysor descendit du tabouret et à grands pas alla à la rencontre de Phaedan, puis lui aggripa l'épaule gauche en frappant la droite, comme les deux vieux amis qu'ils étaient, et véritables qui plus est.

« Tu as pas mal changé Phaedan, tu vieillis donc si vite? Ou alors ce sont les enfants qui te donnent une mine aussi grave? »

Avec son mariage et la belle qui bientôt serait à lui, il en avait oublié le siège et ses drames, ainsi que la plupart des autres problèmes liés aux olarils comme aux « autres révolutionnaires ». Des problèmes qui n'échappaient à l'ami le plus fidèle de ces dernières années.

« Si je vais bien, et ben ma foi il faudrait être aussi exigeant que ma mère pour ne pas être satisfait! Je vais enfin pouvoir goûter aux joies du mariage et si tu voyais ma fiancée! Bon évidemment, elle a été imposée, mais belle comme elle est, ce devoir devient un plaisir. »

Il écarta un peu ses bras, pour montrer le futur habit de mariage qui pour l'instant n'était qu'un tas de chutes de tissus assemblés entre eux par des épingles.

« Enfin bref, je me prépare à être le mari de cette superbe Olarile qui sauvera la dynastie. »

Il s'arrêta enfin et s'inquiéta pour de bon:

« Je ne me souviens pas de t'avoir vu détendu, mais là, tu as quelque chose qui te soucie, de quoi voulais tu me parler? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedan Indaril
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 33
Date d'inscription : 07/04/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 32 ans
Profession: Commandant dans l'armée
Positionnement : Dissident/contre-révolutionaire
MessageSujet: Re: Retrouvailles   Lun 10 Jan - 11:19

Lorsque Phaedan avait été introduit dans les quartiers d'Ysor il avait été quelque peu abasourdit par la multitude de tissu qui envahissait les pièces .Ysor semblait en plein essayage mais pour quoi ?

Phaedan regarda son ami Ysor il avait lui aussi quelque peu changé , les années avaient passé si l'amitié restait toujours aussi fidèle les trait des deux compagnons avait eux bel et bien changé, mis à part l'air grave qu'avait toujours eu Phaedan la vingtaine était bien passé et la trentaine se lisait sur le visage du commandant.

Tu as pas mal changé toi aussi Ysor heureux de te voir, tu semble épanouis.
Les enfants et Sheala me permettent de ne pas me faire plus de cheveux blanc et pourtant ce ne sont pas les ennuis qui manquent comme tu t'en doute.Entre ce siège et le domaine , heureusement que je ne suis pas seul sinon je ne donnerais pas cher de ma peau. Heureusement Umbre arrive bientôt sur ces 16 ans je pourrais lui déléguer quelques tâches.


Ysor lui parla de son mariage certes Phaedan était réjouis pour son mais d’enfance ce qui était tout à fait normal.
Mais il était intrigué le devoir d'épouser une olaril qui sauverait la dynastie.Cela faisait beaucoup d'un coup.

Phaedan se détendit après la réflexion de son ami et le pris par l’épaule

"A mais voila qui fait plaisir à entendre Ysor et peut-tu m'en dire plus à son sujet , raconte moi tout petit cachotier hahaha , mai je me réjouis déjà pour toi nous parlerons ensuite des sujets quelques peu ombreux.
Mais le mariage de mon ami vaut bien que je me détende quelque peu."


Certes Phaedan était détendu mais à sa manière il était juste un peut moins sévère qu'a l'habitude c'était ça être détendu pour Phaedan.Mais c'était déjà pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysor Arlanii
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 33
Date d'inscription : 09/04/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 28 ans
Profession: Gardan Edorta
Positionnement : Conservateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles   Jeu 13 Jan - 20:38

« A la bonne heure! »

Lorsqu'il pouvait s'en passer, Ysor aimait ne pas avoir affaire à des visages graves, prêts à annoncer leurs lots de mauvaises nouvelles, et bien sûr lui demander des miracles pour résoudre ce qu'il n'avait pas causé.

« Le temps ne m'est pas accordé éternellement, mais je peux faire un résumé rapide: tu sais que le principal argument politique de ces révolutionnaires sont qu'ils sont les descendants direct de Bakarne, surtout depuis que ces olarils sont arrivés. La Conseillère Tehanii, en fidèle gardienne du trône s'est mise en quête du véritable héritier, celui qui prendra effectivement le trône après moi.

Cet héritier est encore un foetus, et sa mère est la prêtresse que je vais épouser. Ainsi, les Olarii sont privés de tout appui: le prochain Gardan Edorta sera un Arlanii quoi qu'ils en disent. Un plan magnifique et très prometteur. Même ma mère n'a rien trouvé à redire, et pourtant... »


Le tailleur toussota pour rappeler sa présence, docilement Ysor revint se mettre sur le tabouret, les bras écartés, sans pour autant renoncer à raconter à Phaedan ce qu'il demandait:

« Enfin bref, notre première rencontre, s'est très bien passée, cette Lis Diantha me changera Phaedan, elle me changera... Le mieux étant que tu la rencontres évidemment, mais en attendant, je peux te dire que quitte à ce que d'autres me choisissent mon épouse, celle ci était parfaite. »

Le gros rat de tailleur couina un peu pour demander de rectifier la position. Ysor, qui commencait à s'agacer de l'homme, soupira, sa bonne humeur envolée en un instant, et demanda:

« Maintenant que tu sais que tout est parfait dans mon monde, que dire du tien? Rencontres tu des soucis particuliers ou bien..? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedan Indaril
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 33
Date d'inscription : 07/04/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 32 ans
Profession: Commandant dans l'armée
Positionnement : Dissident/contre-révolutionaire
MessageSujet: Re: Retrouvailles   Sam 29 Jan - 16:00

Cette visite c'était révélé une excellente idée non seulement elle permettait à Phaedan de revoir son ami mais en plus ; il appris que finalement les choses n’allaient pas si mal ce mariage avec cette Lys allait coucercuité les plans des révolutionnaires.Et il était véritablement heureux pour son ami.

Phaedan s'adressa d'une façon fort chaleureuse chose qui était très rare venant de sa part

"Voila une nouvelle qui me ravis doublement , savoir que mon ami le plus cher sera heureux et qu'en plus son mariage nous sauvera de ces maudits révolutionnaire.Que demander de plus .
Tu verra que si être père est loin d'être de tout repos , c'est quand même une grande satisfaction .

Sache que s'il y à quoique que ce soit que je puisse faire je suis la mon ami.
Excuse cet élan mais en ces temps les vrais sont si rare.
Mais c'est la que tu comprendra qu'avoir une femme et des enfants est un vrais réconfort."


« Maintenant que tu sais que tout est parfait dans mon monde, que dire du tien? Rencontres tu des soucis particuliers ou bien..? »

Phaedan reprit son sérieux

"Et bien le domaine à toujours demandé du travail mais plus encore avec ce siège
Je reste en alerte tant que ce conflit ne sera pas régler.
Je forme mon aîné Umbre pour qu'il devienne comme son père un grand guerrier et un bon administrateur , même si j'ai conscience qu'il ne sera jamais moi je lui apporte tout mon expérience pour que le venu il soit prêt.
Et puis même si je n'aime jamais trop y penser je suis un soldat et chaque combat pourrait être le dernier alors je prépare ma femme et mes enfants autant que possible.

J'ai moi même accueilli un grand nombre d'olaril qui mon assuré de leur soutien envers notre cause.
En échange je leur ais promis que nous les aiderions à s'établit sur de nouvelle terre.
Je m'en occuperais donc ne t'en inquiète pas.

C'est un peuple véritablement fascinant , à vrais dire je m'attendais à des heurt après tout il s'agissait d'accueillir des gens au coutumes bien différentes des notre.
Mais contre toute attentes mes gens et ces Olarils se sont très bien entendu nous avons même célébré des mariage entre les deux communauté.
Je dois dire que cela me soulage car je peu ainsi me consacrer à ma tache."



Phaedan se resservit un vers d'eau car jamais de sa vie il n'avait autant parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysor Arlanii
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 33
Date d'inscription : 09/04/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 28 ans
Profession: Gardan Edorta
Positionnement : Conservateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 2 Fév - 22:06

Pendant un moment, Ysor se demanda si la personne qui lui adressait la parole en ce moment même était bien son vieil ami Phaedan. Il ne l’avait pour ainsi dire jamais entendu parler avec un tel enthousiasme. La dernière fois, ça devait remonter à… à la fois où il avait réussi à faire chavirer le cœur de sa future femme…Bon sang, ça ne les rajeunissait pas… Bref, son camarade d’enfance avait réellement l’air heureux pour lui. C’était là quelque chose… d’inhabituel… pas de sa part, mais de la part de son entourage en général. A part Noor, il n’y avait guère de monde à prendre son bonheur en considération. Aussi était-il bien évidemment prêt à pardonner « l’élan » de Phaedan, cela lui faisait même chaud au cœur.

Mais tout ceci ne fut de courte durée, d’une part parce que Phaedan retrouva rapidement tout sa solennité, et d’autre part parce que le tailleur vint encore une fois lui signifier par un couinement de se retourner et de lever les bras plus haut. S’exécutant sans lui prêter attention, il écouta son ami reprendre la discussion sur un ton moins badin. Celui-ci semblait bien pris par la gestion de domaine et de sa famille. Quant à ses inquiétudes sur sa vie… elles étaient légitimes, surtout en ces temps troublés ; mais le commandant était un soldat et un survivant-né.

Phaedan embraya alors sur les olarils et sur le fait qu’il en ait accueillis chez lui. C’était là une information pour le moins… intéressante. La meilleure façon d’être sûr que les olarils ne soient pas utilisés contre eux, c’était encore de s’en faire des alliés. De ce point de vue-là, Phaedan avait fait plus subtil que les plus sournois des Conseillers. A vrai dire, il était même étonnant que personne dans son entourage n’ait vraiment tenté d’attirer les olarils dans leur giron. A part peut-être Vanhilde avec Lis, mais c’était dans un but bien précis. Il faudrait qu’il en parle à sa mère, l’idée avait du bon. En fait…

« C’est là une excellente idée que d’accueillir ces olarils, Phaedan. On pourrait même envisager de… peut-être cela les intéresserait-il d’assister à mon mariage avec l’une des leurs ? »

Mais plus intéressant encore - et c’était cela qui allumait le regard du Gardan, qui, descendant de son tabouret, avait complètement oublié le tailleur- était ce que disait Phaedan sur les coutumes des olarils. Quand il avait appris leur existence, la première chose qui était venue à l’esprit d’Ysor était qu’ils représentaient une fabuleuse occasion de découvrir une autre culture. Il n’était apparemment pas le seul à penser cela, puisque les descendants de Bakarne étaient devenus la dernière « mode » à Edor Adeï, lui avait-on dit. Enfin, avant que les effets du siège ne commence à se faire sentir. Ce même siège d’ailleurs, qui l’avait jusque-là tenu trop occupé pour se pencher sur les descendants de Bakarne.

« Dis m’en plus sur ces gens, mon ami. Je n’ai guère eu l’occasion d’en apprendre beaucoup sur eux, si ce n’est par les on-dit. Qu’ont- ils de si original ? On dit qu’ils croyaient que Bakarne était un Dieu, comment ont-ils réagi en apprenant qu’il n’en était rien ? »

Après tout, puisqu’il allait épouser une olarile, qui plus est une « prêtresse de Bakarne » -l’association de ces deux termes fit sourire Ysor intérieurement-, il serait peut-être grand temps d’en savoir plus sur ce peuple. A tout le moins, ça lui éviterait de commettre un impair avec sa future femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedan Indaril
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 33
Date d'inscription : 07/04/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 32 ans
Profession: Commandant dans l'armée
Positionnement : Dissident/contre-révolutionaire
MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 20 Fév - 7:02

Les Olarils un peuple bien étranges c'est qu'avais pensé Phaedan , mais lorsqu'il les avait finalement accueillis il c'était rendu compte que leur différence faisait leur richesse.
Si Phaedan avait quelque peut hésité au début à accueillir les Olarils, il s'en était félicité par la suite , ils étaient vraiment des atouts , plutôt qu'un choc des cultures au domaine Phaedan avait assisté à un partage des cultures ce qui était véritablement bien plus qu'il n'avait espéré .

Phaedan esquissa un sourire confiant sur ce même ton militaire mais la version allégé de celui qu'il employait avec tout le monde.
Il faisait un effort pour un ami de longue date.

"Fascinant c'est le moins que l'on puisse dire leur culture est véritablement intéressante.
Elle te plaira et t'intéressera surement beaucoup , mais je pensais effectivement venir à tes fiançailles avec le chef de ceux qui sont venu s'installer chez moi , je me suis dis qu'il pourrait être intéressant pour toi de le rencontrer.
De plus ils feraient de précieux alliés , je suis heureux que nous ayons tout deux eu la même idée.


Il repris un ton plus sérieux

Concernant un autre sujet j'aurais une faveur à te demander , tu sais que mon père était la capitaine de la garde de ton propre père j'aimerais donc servir mon Gardan , mon ami et remplir à mon tour cette fonction.
Je serais prêt à quitter mon rôle dans l'armée pour me consacrer à mon service.

Je ne voudrais pas avoir l'air tragique ou te forcer à quoique ce soit, je comprendrais que cela puisse te paraître quelque peu soudain Néanmoins j'aimerais que tu y réfléchisse , je ne voudrais pas que tu te fasse assaillir par la pièce-monté"
.

Phaedan avait pris conscience avec le siège qu'il pourrait peut être perde celui qui était certainement son ami le pus précieux et cela l’inquiétais fortement .
Il avait modéré le coté solennel de la chose ,il avait ajouté une pointe d'humour,sur un ton on ne peu plus sérieux , le manque de pratique surement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysor Arlanii
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 33
Date d'inscription : 09/04/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 28 ans
Profession: Gardan Edorta
Positionnement : Conservateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles   Sam 26 Fév - 17:34

Phaedan semblait effectivement fort content d'avoir accueilli les olarils, comme ces paroles l'indiquait. S'il ne répondit pas directement aux questions d'Ysor, ses paroles ne firent qu'accentuer la curiosité de ce dernier. Oui, comme son ami le suggérait, il comptait bien étudier la culture de ce peuple dès que possible... c'est à dire probablement pas pour après demain au vu de la situation actuelle. Cette pensée le refroidit quelque peu... Pour l'instantt, il devrait sans doute se contenter des vagues renseignements qu'il pourrait glaner ici ou là. Dans l'immédiat, les olarils invités par Phaedan devraient suffire.

« Tu sembles effectivement avoir une bonne opinion d'eux. Alors soit, c'est entendu, ils seront les bienvenus à cette occasion. »

Le Gardan eut à peine le temps de se retourner, sous l'injonction du tailleur qui devait avoir bien du mal à faire son travail au vu de la coopération de celui-ci, que déjà le commandant avait retrouvé tout son côté solennel. Parfois, on pouvait vraiment se demander comment il faisait pour être aussi sérieux en permanence.

Ce qu'il avait à dire, en revanche, était beaucoup plus étonnant, et Ysor ne l'avait pas vu venir. Non pas qu'il douta des capacités de son ami à tenir ce rôle, au contraire. Mais Phaedan avait toujours semblé préféré être au cœur de l'action. Alors certes, aujourd'hui, avec le siège, la sécurité du Gardan Edorta était peut-être un sujet plus complexe à gérer que par le passé, mais il semblait à Ysor que le commandant serait bien plus utile à Edor Adeî en étant sur les remparts que dans le palais. Après tout, si la garde était un jour contrainte à intervenir, cela voudrait dire que la situation aurait dégénérée à un point difficilement récupérable... Accessoirement, il y avait aussi le problème du capitaine actuel de la garde, un vieil homme certes diminué physiquement mais encore très capable en terme d'organisation. Même si ce n'était pas là le souci principal, Ysor avait quelques scrupules à se passer de ses services, alors que ceux-ci avaient été exemplaires jusque là.


« Phaedan, tes inquiétudes t'honorent, mais crois-moi, l'actuel capitaine de la garde est un homme compétent et qui a la situation bien en main. Qui plus est, je ne veux pas priver tes hommes de la figure qui les inspire, ni les remparts d'Edor Adeï d'un vétéran endurci au moment où elle en a désespérément besoin... »

Car Ysor ne se faisait pas d'illusion sur la situation. Le conseiller Jaktarii avait beau lui assurer que la situation était sous contrôle, la situation n'était pas aussi reluisante qu'il ne le prétendait. Il avait pu compter ceux d'en face, et il n'était pas certain que les murs comblaient l'écart... Dès lors, toute décision militaire n'était pas à prendre à la légère, d'autant plus qu'il n'avait guère que son apprentissage militaire derrière lui pour toute expérience. Il lui fallait là un conseil avisé...

« Si tu crois vraiment que c'est la la meilleure chose à faire, mon ami, je suppose que c'est envisageable. Néanmoins, avant de dégarnir notre défense, je préférerais consulter ton supérieur. J'en parlerai donc à la Générale Lastareth lors de notre prochaine rencontre. »

Passer par le conseiller Jaktarii aurait été plus simple, mais la Générale aurait une vision plus... réaliste des implications..
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedan Indaril
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 33
Date d'inscription : 07/04/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 32 ans
Profession: Commandant dans l'armée
Positionnement : Dissident/contre-révolutionaire
MessageSujet: Re: Retrouvailles   Jeu 3 Mar - 20:35

« Phaedan, tes inquiétudes t'honorent, mais crois-moi, l'actuel capitaine de la garde est un homme compétent et qui a la situation bien en main. Qui plus est, je ne veux pas priver tes hommes de la figure qui les inspire, ni les remparts d'Edor Adeï d'un vétéran endurci au moment où elle en a désespérément besoin... »

Phaedan répondit su un ton amical , si Phaedan avait fait la demande c'était qu'il avait peu d'aime et c'est ce peu d'ami qu'il avait il tenait à garder en vie .

"Tu as raison Ysor en temps normal je préférerais courir de champs de bataille en champs de bataille , pour occire tout ces révolutionnaires. Mais , nous sommes la à attendre de part et d'autre de ce rempart pour savoir qui fera le premier pas . Seulement pendant que nous observons un autre genre de bataille se déroule , avec des armes différentes , des armes plus vicieuses q'une épée ou q'une hache .

Vois tu ce n'est pas trop mon domaine pour le moment je dois le reconnaître .
Mais s'il y a bien une chose que j'ai appris et à laquelle je dois ma survie c'est à m'adapter , à évoluer.
Et tu me connais je suis plutôt du genre têtu."


« Si tu crois vraiment que c'est la la meilleure chose à faire, mon ami, je suppose que c'est envisageable. Néanmoins, avant de dégarnir notre défense, je préférerais consulter ton supérieur. J'en parlerai donc à la Générale Lastareth lors de notre prochaine rencontre. »

Phaedan prit un ton cynique et blasé.

"Avant que tu n'aille parler avec le général Lastareth tu dois savoir qu'elle et moi avons eu un différent , je doute donc fort qu'elle te fasse l'éloge de ma personne ,disons qu'elle m'a pris pour un idiot et que je lui ais fait comprendre à quel point il était idiot de me prendre pour tel. Elle n'a pour ainsi dire pas apprécier mes soudains trait d'esprit, sans cela ne collait'il pas à l'image du parfait idiot qu'elle se faisait de moi."

Il termina en émettant un rire du même esprit.

Puis il reprit sur un ton plus emphatique , il comprenait Ysor et le fait qu'il ne puisse diriger complètement seul , mais Phaedan avait l'impression qu'Ysor attendait d'avoir la permission avant de faire quoique ce soit et cela le désolait , Phaedan ressentait un certaine pitié à l'égard de son ami .

"Tu peut il me semble prendre la décision de ton propre chef , je ne vois pas qui aurait l'audace de remettre en cause le jugement du gardant .
J'ai déjà des hommes du domaine que je pourrais utiliser ainsi je n'imobiliserais pas de soldat de notre armée.
Ils pourront donc rester à veiller sur nos rempart ."


Puis sur un ton bourru et amusé il lançât.

"Désoler de t'ennuyer avec cela mais cela me semblait important ,j'essayerais de ne plus recommencer promis croix de croix de fer si je mens je vais en enfer."

Phaedan regardât d'un air complice et amusé son ami Ysor se démener avec le tailleur qui virevoltait autour de lui
piquant et repiquant le costume de noce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysor Arlanii
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 33
Date d'inscription : 09/04/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 28 ans
Profession: Gardan Edorta
Positionnement : Conservateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles   Ven 11 Mar - 18:57

Ce que venait de lui annoncer Phaedan, Ysor ne le sentait pas du tout. Cette... altercation avec la Générale n'arrivait sûrement pas au bon moment. Enfin, il n'y avait pas de bon moment pour ce genre de chose, mais là l'instant était particulièrement mal choisi, au vu du contexte actuel. Et puis, il savait que son ami pouvait parfois se montrer... vraiment très peu diplomate, et il craignait que ce qu'il appelle « différent » ne soit en réalité bien plus grave.

Avant toute chose, il ne fallait pas que cela s'ébruite. C'est pourquoi le Gardan garda un sourire affable alors que Phaedan poursuivait, comme si l'affaire n'avait que peu d'importance. Il avait eu l'occasion de s’entraîner à ça lors des conseils. Avec un peu de chance, le tailleur serait trop bête pour se rendre compte de l’intérêt de ce qu'il venait d'entendre, ou resterait aussi silencieux qu'il ne l'avait été durant toute la séance d'habillage. Quand son ami termina, il se tourna vers lui et déclara calmement 
: « Nous verrons cela plus tard, il y a des sujets autrement plus importants dont nous devons discuter. Asseyons-nous. »

Il avait désigné une petite table dans un coin de la pièce, ou le tailleur avait réussi à amonceler un nombre invraisemblable de pièces de tissu de tous les coloris qui devaient exister dans ce bas-monde. Il ne restait plus qu'à se débarrasser de ce dernier. Se tournant à nouveau vers celui-ci, il enchaîna : « Maître Couturier, je vais devoir malheureusement reporter à plus tard la suite des essayages, d'autres affaires requièrent mon attention. » Une courte réflexion, et il reprit ; « Allez donc trouver la conseillère Tehanii, et dites-lui que je vous envoie pour fournir à sa protégée les atours dignes d'une future reine. Au frais du Palais bien entendu. » Voilà. Ysor ne croyait pas le tailleur assez stupide pour ne pas saisir les implications de ce qu'il avait entendu, mais il espérait que la fortune que celui-ci se ferait l'inciterait à penser qu'être fidèle au Gardan serait plus payant que de se vendre à d'autres... interlocuteurs. Ysor réfléchissait vite, et il s'était rendu compte que cette altercation, dont il ne connaissait pas la gravité et qui était il l'espérait moins grave que ce qu'il pouvait imaginer, pourrait être très utile à certains. Après tout, Phaedan n'avait jamais été un grand ami du conseil, et à priori la Générale Lastareth non plus, du moins c'est ce qu'il avait cru percevoir lors des conseils de guerre avec Jaktarii et elle. Aussi, les monter l'un contre l'autre aurait été une aubaine pour les conseillers.

Ysor attendit que le tailleur disparaissent de l'autre côté de la porte... et s'assura qu'il l'avait bien fermée. Alors seulement il revint vers le capitaine. Le sourire et le calme avaient disparu de son visage, cédant la place à l'inquiétude. Il n'avait pas fini de s’asseoir que déjà il annonçait :


« Ce... différent avec la générale dont tu as parlé... c'en est allé jusqu'à quel point ? »
Il espérait que Bellone Lastareth s'était contentée de lui passer un savon pour une raison quelconque, justifiée ou non, la question n 'était pas là, et que ça n'était pas allé plus loin, mais quelque chose lui soufflait le contraire...après tout, Phaedan n'avait pas dit qu'ils avaient eu un différent sur un quelconque aspect militaire, mais sur des traits d'esprit. Or, les belles paroles ce n'était pas exactement ce que l'on attendait dans l'armée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedan Indaril
Ilédor
Ilédor
avatar

Nombre de messages : 361
Age : 33
Date d'inscription : 07/04/2010

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 32 ans
Profession: Commandant dans l'armée
Positionnement : Dissident/contre-révolutionaire
MessageSujet: Re: Retrouvailles   Sam 12 Mar - 0:09

Phaedan n'était pas vraiment au fait de cette nouvelle guerre que l'on appelait politique.
Lui avait toujours combattu dans l'honneur , l'arme au point. La seule fois ou à la grande tablé des Indarils on avait parlé politique est lorsque son père Fergus avait évoqué l'idée de lancer dans ce nouveau type de lutte , les autres indaril présent ce jour la désapprouvaient fortement cela allait à l’encontre de leur valeurs, de la tradition familial et de tout ce pourquoi ils se battaient .

Phaedan s'adressa comme on s'adresserais à tout ami .

"Je suis consigné normalement au domaine tel est ma sentence Ysor ,mais tu m'a fais convoqué et je ne le regrette en rien car j'ai pu apprendre ce qui se murmurais au dehors, de ta bouche à savoir ton mariage .

J'en suis heureux, surtout heureux pour toi.
J'espère que cela ne me mettra pas dans une situation compromettante, le fait que je réponde à cette convocation. A propos de ce poste rien ne presse.Je quitte l'armée une fois ma sanction terminer .
Elle à selon moi bien trop changé depuis que je la sers , je ne préfère donc pas y rester.
Néanmoins j'aurais aimé continuer à servir mon pays comme tout indaril.La tradition est quelque chose d'important pour moi.

Mais tu est entouré de pas mal de problème, j'ai l'impression et dans ces cas la il faut lâcher du lest j'espère juste que les amis ne font pas partit de ce lest .
Je te parle franchement, je n'ai rien à gagner personnellement mais je n'aimerais pas perdre un ami voila tout. "


Phaedan ne pensait pas qu'un jour il prendrait la décision de quitter l'armée, il avait déjà annoncé sa décision à ses troupes les premiers concernés. Il leur avait exposé ses raisons qu'ils partageaient tous, au fond il étaient une famille ce fut au moment ou les sentiments ne paraissaient pas mais était la un moment dur pour tous . c'était la fin d'une ère Pour Phaedan et eu .
Phaedan compris à la mine de son ami Ysor que quelque chose n'allait pas.

Hj Si quelque chose vous gêne ma boite à mp vous êtes ouverte. Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Tables d'Olaria :: Introduction à Olaria :: ♦ Les chemins de la vérité :: ♦ Quinze ans plus tôt :: Ville Haute :: Le Palais du Gardan Edorta :: Les Appartements Royaux-
Sauter vers: